Histoire

 

Le toponyme de cette commune indique qu’il y avait là une villa gallo-romaine ; Assay, en effet, vient du gallo-romaine Acciacum, signifiant « le domaine de l’homme vif ».

La commune de Grazay, réunie à celle d’Assay en 1823, dont le toponyme vient du gallo-romain Graciacum ou « domaine de Gracius » est elle aussi d’origine gallo-romaine. Ce lieu est cité pour la première fois en 1108, dans la charte 361 du Cartulaire de Noyers, qui parle d’un Thibaud de Grazay. Il n’y a plus là que quelques habitations, dont plusieurs sont abandonnées mais j’ai pu photographier, grâce à madame Paulette Lucazeau, propriétaire du lieu, les vestiges de l’église Saint-Pierre, qui date du 15ème siècle et qui est une ancienne église prieurale.

Ancienne église de Grazay (août 2016)
Ancienne église de Grazay (août 2016)

Le Bulletin des Amis du Vieux Chinon, 2006, signale des trouvailles néolithiques faites dans six sites de cette époque, notamment autour de Basché, venant de Basciacum ou « domaine de Bascius »(voir ci-après), ainsi que des découvertes gallo-romaines dans quinze sites, en particulier un temple (fanum) dans les environs de Bel-Ébat, dont les traces ont été photographiées par Jacques Dubois. Un domaine gallo-romain se trouvait aussi vraisemblablement à Voizeray, venant de Voceriacum ou « domaine de Vocerius » (voir ci-après). Ce territoire était occupé par les Pictons.

Fanum de Bel-Ébat (BAVC 2006)

La seigneurie appartenait en 1660 à René de Tusseau, seigneur de la Millanchère (paroisse d’Assay), descendant de René I de Tusseau, (1487-1547), seigneur de la Millanchère, époux de Guionne Bernard. Un autre descendant de ce René I sera seigneur de Chezelles au 18ème siècle.

Elle appartint ensuite, en 1758, à Jean François de la Broüe (1706-1789), époux de Anne Henriette du Bois de Launay puis à son fils aîné Auguste Jean François Antoine de la Broüe (1733-1800), époux d’Élisabeth de la Barre de Martigny. Le second fils de Jean François : François Henri de la Broüe (1734-1831), fut évêque de Gap de 1784 à 1792.

Complexe piscicole (août 2016)
Complexe piscicole (août 2016)

Le complexe piscicole Jean-Pierre Malapert se situe au bord de la D 26 sur la commune d’Assay. Il s’étend sur 45 ha répartis entre l’étang principal (33 ha) et 31 petits bassins pour un total de 11 ha. Un local technique en aval de la digue et un petit étang se situe sur un hectare de terrain.

Le plan d’eau principal fut construit au 17ème siècle. Il est propriété de la Fédération de Pêche depuis 1962. Ce n’est que très récemment (1986) qui furent construit les petits bassins de stockage et de production de brochet en amont du grand plan d’eau.

L’alimentation des plans d’eau se fait en temps normal par un ruisseau, le Vivaron. Un système de vannes permet d’alimenter le plan d’eau principal et/ou les petits étangs en amont. Le grand plan d’eau est vidangé annuellement à la fin de l’automne. Il est remis en eau dès lors que la pêche est terminée. 

Raoul Brandon (1878-1941), architecte et député républicain-socialiste est mort et enterré à Assay.

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis