Basché ou Bascher

Voir aussi histoire ; page 2

Ce domaine a porté les noms de: Bacherium (voir la charte 492, de 1135 du cartulaire de Noyers, où est cité un certain Bartholon de Bascher), de Basché, cité en 1532 dans le chapitre 23 du Gargantua de Rabelais et de Roche ou Motte de Bascher, en 1572.

Blason de la famille Du Puy (église)
Blason de la famille Du Puy (église)

Ce fief appartenait, en 1377, à François du Puy, écuyer; en 1507, à René du Puy; en 1572, à Antoine de la Rochefaton. S. de Saveilles, dame de Basché, mourut le 12 avril 1583 et fut inhumée dans l’église de Rivière.

En 1697, le seigneur de Basché était Henri de Bidé de Pommeuse, chevalier, capitaine de chevau-légers, qui  rendit hommage de ce fief au Régent Philippe d’Orléans, seigneur de Champigny-sur-Veude. Dans cet aveu, Basché est qualifié d’hôtel-fort. Il est « clos de murailles, fossés, eaux vives » et a un pont-levis pour pénétrer dans le château.

Basché

Ce dernier avait épousé en 1669 Louise de Baygan, fille de Pierre II de Baygnan (mort en 1678), seigneur de Beaumené, à Courcoué.  Leur fille Henriette de Bidé, dame de Beaumené en 1683 épousa en 1686 Armand Louis de Ruzé.

Le dernier seigneur fut Louis-Antoine-Sophie Vignerot du Plessis, duc de Richelieu et de Fronsac, maréchal de France, mort en 1791.

Le château actuel date du 15ème ou du 16ème siècle et a gardé une chapelle romane. Il y a aussi un pigeonnier circulaire, avec une échelle tournante et 1400 boulins.

Photo PCIL
Photo PCIL

L’ancien moulin banal de Basché, situé sur le ruisseau du même nom, est appelé Bouttehors dans un titre de 1581.

Ce château, inscrit aux monuments historiques en 1971, est actuellement une propriété privée et ne peut être visité.

Chapelle et château (août 2016)
Chapelle et château (août 2016)

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis