Voizeray

 

Le grand logis de Voizeray, paroisse de Graçay, est cité dans deux actes, de 1692 et de 1693. La maison, fief et seigneurie de Voizeray, est cité dans un acte de 1701.

Voizeray (août 2016)
Voizeray (août 2016)

Le fief appartenait vers 1689 à Jacques Thibault. Il fut ensuite acheté par Guillaume II Drouin de Champmorin. En 1692, les biens de ce dernier furent partagés entre ses 5 enfants. Voizeray échut à René Drouin (1679-1735), marchand à Nantes, (voir Courcoué : famille Drouin) qui le céda ensuite à Urbain Taffeneau, notaire à L’Île-Bouchard et sénéchal de cette même localité. Le bien passa plus tard à la famille Blucheau et, après la mort de Marie Blucheau, en 1829, son fils Joseph hérita de Voizeray.

Armoiries du portail (août 2016)
Armoiries du portail (août 2016)

L’accès du manoir actuel, du 17ème siècle, est une porte en plein cintre, accompagnée d’une porte piétonne[1] et  surmontée d’un fronton triangulaire armorié avec les lettres DD (Daniel Drouin ?) ; le corps du logis principal est flanqué de deux pavillons.

[1] Ce genre de portail, comportant une grande porte voûtée pour les voitures et une petite porte pour les piétons, située en général à droite de la grande dont elle est une réduction, est caractéristique des manoirs de la région.

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis