Le nom de cette commune apparaît pour la 1ère fois en 1022 dans une charte de l’abbaye Saint-Florent de Saumur sous la forme latine Bellus Mons (Beau Mont).

Le site fut occupé :

Burins magdaléniens provenant de la Fosse (écomusée du Véron)
Burins magdaléniens provenant de la Fosse (écomusée du Véron)

au paléolithique, voir  les burins et les lames magdaléniens découverts à la Fosse (nord-est du bourg),

Lames magdaléniennes provenant de la Fosse (écomusée du Véron)
Lames magdaléniennes provenant de la Fosse (écomusée du Véron)

au mésolithique, voir les microlithes trouvées au Ridoit (nord-ouest du bourg) et le polissoir portatif découvert au Ruau (nord-ouest du bourg)

Microlithes (mésolithique) provenant de Beaumont-en-Véron, le Ridoit (écomusée du Véron)
Microlithes provenant du Ridoit (écomusée du Véron)
Polissoir portatif provenant du Ruau (écomusée du Véron)
Polissoir portatif provenant du Ruau (écomusée du Véron)

et au néolithique, voir la hache polie du Ruau (nord-ouest du bourg).

Hache polie provenant de Beaumont-en-Véron, le Ruau (écomusée du Véron)
Hache polie provenant du Ruau (écomusée du Véron)

Tout ce matériel lithique peut être vu à l’écomusée du Véron

Du néolithique datent aussi le dolmen de la Grosse Pierre (voir ci-après), près duquel furent trouvés des fragments de poteries et des ossements ainsi que le dolmen disparu de Coulaine ou du Puy Bourde, dont la photographie se trouve dans l’ouvrage publié en 1983 par Pierre Acier et intitulé En ce bon pays de Véron.

Dolmen de Coulaine (Pierre Acier)
Dolmen de Coulaine (Pierre Acier)

La voie gallo-romaine qui longeait la rive droite de la Vienne passait sur le territoire de cette commune (voir ci-après) et les riches terres agricoles du Véron étaient exploitées par les domaines de Coulaines ou Colonica = « domaine confié à un colon », Danzay ou Damitiacus = « domaine de Damasus », Détilly ou Distilliacus = « domaine du Distillateur », Isoré ou Isuriacus = « domaine d’Isurius », Le Villy ou Villiacus = « domaine de Villius » Razilly ou Rasilliacus = « domaine de Rasilius », Signy ou Seniacus = « domaine du Vieux », et Turpenay ou Turpiniacus = « domaine de Turpinus ».

Ancienne voie (septembre 2012)
Ancienne voie (septembre 2012)

PATRIMOINE À VOIR

La grosse pierre : dolmen au bord de la Vienne, à 2,3 km au sud-ouest du bourg, à côté de la Maçonnière, partiellement ruiné et enterré.

Dolmen de la Grosse-Pierre (sept 2012)

La voie romaine : chemin ombragé, qui longe la Vienne et qui continue l’ancienne voie gallo-romaine.

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis