Le nom de cette commune, qui fait maintenant partie de la commune nouvelle Beaumont-Louestault, apparaît pour la première fois, sous la forme latine Runcia (la Ronce), en 1119, dans une bulle du pape Calixte II (alias Gui de Bourgogne, pape de 1119 à 1125).

PATRIMOINE À VOIR

 

Dolmen de la Haute-Barde (octobre 2011)
Dolmen de la Haute-Barde (octobre 2011)

Le dolmen de la Pierre levée ou de la Haute Barde, dont la table, en partie effondrée, mesurait 6 mètres, se trouve à l’ouest du bourg, juste à côté d’une grande bâtisse délabrée, qui fut jadis une maison de retraite.

Menhir de Port-Champion (Touraine insolite)
Menhir de Port-Champion (Touraine insolite)

Le menhir de Pont Champion ou de Montifray, se trouve, en fait, à 500 m. au nord-ouest de ce château et à 2,5 km à l’ouest du bourg ; il mesure 2,80 m. de haut et c’est un des plus grand de Touraine. Il reste quelques pierres du cromlech qui, selon Louis Bousrez, entourait à l’origine ce menhir.

PATRIMOINE DÉCOUVERT

Du paléolithique et du néolithique :

Des bifaces, des silex taillés, des haches polies ont été découverts, près du menhir de Pont-Champion, selon Louis Dubreuil-Chambardel et près du dolmen de la Haute Barde, selon Céline Landreau (archéologue de l’INRAP).

Biface du paléolithique (PCIL)
Biface du paléolithique (PCIL)

Gérard Cordier a décrit et étudié une hache réutilisée en broyeur ou percuteur, découverte dans une station néolithique située à la Marcaudrie, à 1,5 km au SSE du bourg, mais ce lieu-dit ne se trouve sur aucune carte (voir Instruments perforés de l’Indre-et-Loire, in Bulletin de la Société Préhistorique Française, 75.2 1978) ainsi qu’une pierre polie, utilisée horizontalement et verticalement par pression et rotation combinées (voir Matériel néolithique tourangeau de mouture et de broyage, in Revue Archéologique du Centre de la France, n°30 1991).

N°8 = Hache-marteau (Gérard Cordier))
N°8 = Hache-marteau (Gérard Cordier)

De l’époque gallo-romaine :

Une voie gallo-romaine, venant du sud-est, via Argenton-sur-Creuse, anciennement Argentomagos (le marché de l’argent) et allant vers le nord-ouest, passait à gauche du menhir de Pont-Champion puis du dolmen de la Haute-Barde.

Château (juin 2011)
Château (juin 2011)

Un domaine agricole de cette époque existait probablement à Mauny (à l’ouest de la Haute-Barde), toponyme venant de Mausonacus ou « domaine de Mausona (patronyme gaulois) ».

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis