Le nom de cette commune apparaît pour la première fois en 1090, dans une charte de l’abbaye de Preuilly-sur-Claise, sous la forme Bociacum, venant de Bucciacus ou « domaine de Buccius ».

1483706057-37-Bossay-eglise

PATRIMOINE À VOIR

Le Musée de préhistoire et d’archéologie, 4 rue du Bois Rouge, ouvert les lundis, mercredis, samedis et dimanches, de 14h. à 17 h. du 15 juin au 15 août.

Ce musée expose dans des vitrines la quasi-totalité des objets lithiques préhistoriques trouvés par Henri Thiennet (agriculteur, autodidacte, aux compétences reconnues en préhistoire, géologie, et archéologie) sur le territoire de la commune.

Henri Thiennet en 2013 (photo NR)
Henri Thiennet en 2013 (photo NR)

La première abrite une collection privée donnée par un amateur éclairé, comme il y en a eu beaucoup depuis le milieu du 19e siècle. La deuxième abrite une suite de sept panneaux montrant l’évolution de la taille du silex de – 400 000 ans à – 6 000 ans. La troisième est dédiée au paléolithique moyen avec deux panneaux, l’un de bifaces, l’autre de pointes moustériennes (une industrie lithique de la Préhistoire appartenant au Paléolithique moyen). La quatrième est dédiée au paléolithique supérieur, elle montre quelques témoins du raffinement de la taille à cette époque. La cinquième est une vitrine horizontale abritant un moulage du site des Maîtreaux (voir ci-après).

Vitrine du musée
Vitrine du musée

De petites vitrines contiennent des objets du mésolithique et du néolithique, et des fossiles. L’annexe est dévolue aux objets archéologiques datant de l’époque gallo-romaine, dont une statuette découverte aux Gaillards (à l’est du bourg).

PATRIMOINE DÉCOUVERT

 

Du paléolithique :

Le site des Maîtreaux (Voir l’article de l’archéologue Thierry Aubry in Paléo, Revue d’archéologie préhistorique, 10, 1998). Ce site, qui se trouve à l’ouest du bourg, entre le bourg et la D 14, un peu au nord de Villejesus (voir ci-après), a fourni 60 000 vestiges de matériel lithique : grattoirs, perçoirs, burins, lames, nucléus, abandonné par les tailleurs de silex qui faisaient halte à cet endroit. C’est aussi le seul site à avoir livré des pigments rouges de cette époque, produits par chauffage de goethite (rare minerai de fer).

Les Maîtreaux, racloirs, burins, grattoirs (MGP)
Les Maîtreaux, racloirs, burins, grattoirs (MGP)

Le site des Chauvraux (à 1 km au nord-ouest du bourg) : selon un article de Gérard Cordier : L’industrie des moyens niveaux alluviaux de la Claise, in Revue archéologique du Centre de la France 6.2 1967, ce site a fourni 49 pièces, dont 5 racloirs, 4 grattoirs et 6 nucléus.

Les Maîtreaux, ocres ferrugineux (MGP)
Les Maîtreaux, ocres ferrugineux (MGP)

Beaucoup d’autres sites, notamment à l’est du bourg (la Roirie, les Gaillards, le Petit Ris, etc.) ont fourni du matériel lithique de cette époque.

Du néolithique :

Selon un autre article de Gérard Cordier : Matériel néolithique tourangeau de mouture et de broyage in Revue archéologique du Centre de la France 30 1991, des meules de cette époque ont été découvertes à Richelieu (nord-est du bourg), aux Grandes Bardes (nord-est de Richelieu), à la Forge de Fenil, à côté de Villechaise (nord-est du bourg), et aux Berthaulières, à côté de Villejesus (sud-ouest du bourg).

meules n°3 (la Forge de Fenil) et n°6 (les grandes bardes) Cordier
meules n°3 (la Forge de Fenil) et n°6 (les grandes bardes) Cordier

De l’époque gallo-romaine :

Des domaines gallo-romain existait à Cingé (sud-est du bourg), venant de Cingiacus ou « domaine de Cingius », à Flée (sud-est du bourg), venant de Flaviacus ou « domaine de Flaius », à Neuville (nord-est du bourg), venant de Nova Villa ou « nouveau domaine », à Thoré (sud-est du bourg), venant de Tauriacus ou « domaine du Taureau », à Villechaise (nord-est du bourg), venant de Ville Chaise ou « domaine de la Maison » et à Villejesus (sud-ouest du bourg), venant de Villa Jhesu ou « domaine de Jésus (patronyme hébraïque) », où il y eut ensuite une commanderie des Templiers.

statuette gallo-romaine trouvée aux Gaillards
statuette gallo-romaine trouvée aux Gaillards

Une voie gallo-romaine, qui allait de Tournon Saint-Pierre à Tours, passait, à côté de Villejesus, sur le territoire de cette commune, où elle est continuée par la D 14. Cette voie franchissait la Claise à Preuilly-sur-Claise et se dirigeait ensuite vers Le Petit Pressigny.

cadastre-1813-02-4f756cd

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis