Couvents, Chapelle Notre-Dame de Lorette et aumônerie

Couvent des filles de l’ordre de Saint François ou couvent Notre-Dame de Bonne Espérance, fondé en 1565 par Louis III de Bourbon, supprimé en 1749. Il comptait, à l’origine, 24 religieuses, de petite noblesse. Aujourd’hui rue de l’hôpital.

N.D. de Bonne Espérance ?
N.D. de Bonne Espérance ?

Couvent des Minimes, fondé en 1600 par Henri de Bourbon ; bâtiment conventuel appelé la Grande Maison. 6 religieux en 1727. Aujourd’hui, Ferme des Minimes, en face de la gare, à la sortie de la ville, en direction de Richelieu.

Chapelle du Couvent des Minimes (avril 2016)
Chapelle du Couvent des Minimes (avril 2016)

Chapelle Notre-Dame de Lorette, fondée en 1598 par Henri de Bourbon ; en mauvais état au 17ème s. Les offices étaient célébrés dans l’église de Courcoué ; vendue après la Révolution. Quartier de la Bonne Dame. Restaurant aujourd’hui.

N.D. de Lorette (avril 2016)
N.D. de Lorette (avril 2016)

Aumônerie ou Hôpital de Saint-Aignan. Fondée par Louis III de Bourbon.

Aumônerie ?
Aumônerie ?

2 ont commenté “Champigny-sur-Veude

  • Marie-Christine Chesné a écrit le :

    Si vous me dites qui était le nom de la femme de Charles Genevoix, je pourrais vous raconter une histoire.

    Répondre
    • a écrit le :

      Je suis en train de réécrire cet article sur Champigny-sur-Veude.
      Il était, en effet, très incomplet et contenait des erreurs.
      Charles Genevoix (1826-1896) était, en fait, le grand-père de Maurice et son épouse s’appelait Marie Montanceix (1836-1914).

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis