La Reigneurie

Cette maison du 16ème siècle, où des meneaux de bois ont remplacé les anciennes croisées en pierre fut donné, vers 1625, par Gaston d’Orléans à un certain Lambert. Elle se trouve rue des jardins, à la sortie de Champigny quand on va vers Assay.

La Reigneurie (photo André Montoux, 1990)
La Reigneurie (photo André Montoux, 1990)

Il est possible qu’il s’agisse de Louis Lambert, père du célèbre musicien et chanteur Michel Lambert, né à Champigny-sur-Veude en 1610, dont la fille Madeleine épousa Jean-Baptiste Lully. Boileau écrira à son sujet : « Lambert, le fameux musicien, était un fort bon homme, qui promettait à tout le monde, mais qui ne venait jamais. »

La Reigneurie (avril 2016)
La Reigneurie (avril 2016)

En 1778, elle fut vendue à Pierre Vincent David, receveur des tailles en l’élection de Richelieu. Sa fille Marie Anne Julie David épousa Pierre Bertrand Chesnon de Baigneux (1747-1831), lieutenant-général criminel du baillage de Chinon puis maire de Chinon en 1791, qui la vendit en 1804 à René Benjamin de la Mothe.

4 ont commenté “Champigny-sur-Veude

  • Marie-Christine Chesné a écrit le :

    Si vous me dites qui était le nom de la femme de Charles Genevoix, je pourrais vous raconter une histoire.

    Répondre
    • a écrit le :

      Je suis en train de réécrire cet article sur Champigny-sur-Veude.
      Il était, en effet, très incomplet et contenait des erreurs.
      Charles Genevoix (1826-1896) était, en fait, le grand-père de Maurice et son épouse s’appelait Marie Montanceix (1836-1914).

  • Sylvie Chevalet a écrit le :

    Bonjour,
    J’habite Champigny (à Châtre)et je viens de lire avec beaucoup d’intérêt ce que vous avez écrit sur Champigny. En ce qui concerne les Genevoix, j’ai connu le dernier de la lignée qui est né en 1910 et doit être mort vers 1970, il s’appelait également Charles, était notaire à Champigny et son père, notaire également à Champigny, s’appelait également Charles, ce qui ne facilite pas ls recherches. J’ai toujours entendu fire que Maurice Genevoix était le cousin de Charles Genevoix, père.

    Répondre
    • a écrit le :

      En fait, le père de Maurice, Gabriel Genevoix, était le fils d’un Charles Genevoix (1826/1897), pharmacien. Un autre fils de Charles, prénommé également Charles, devint notaire à Champigny-sur-Veude et il eut un fils, prénommé aussi Charles, notaire à Champigny, né en 1910.C’est ce dernier, cousin germain de Maurice, qui écrivit en 1918 une lettre au préfet de l’Indre-et-Loire. Voir file:///C:/Users/pmd37/Downloads/812fa2c7-65fb-400b-92ca-c63c6b8e7765%20(1).pdf

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis