La Pataudière

Le premier seigneur connu est Étienne Fergon, mort en 1574, secrétaire de Louis III de Bourbon, duc de Montpensier, et serviteur zélé de son maître.

C’est lui, notamment, qui, lors de la Saint Barthélémy, assassina Charles Chevalier, général des finances du Languedoc, dont il convoitait la charge, qu’il obtint l’année suivante.

La Pataudière (carte postale)
La Pataudière (carte postale)

Il avait épousé Perrine Martine Ferrand, fille d’Alexandre Ferrand, intendant de Louis de Bourbon.

Leur fils Martin Fergon épousa Esther du Bec, fille de Marc du Bec, seigneur de Courcoué, et, à la mort de leur mère, en 1587, donna la Pataudière à sa sœur Suzanne, qui, en 1601, vendit la seigneurie à René de Lomeron.

René de Lomeron, conseiller et secrétaire du roi, décéda le 5 janvier 1629 et fut inhumé dans l’église, où l’on peut encore voir sa pierre tombale.

La Pataudière (photo André Montoux, 1975)
La Pataudière (photo André Montoux, 1975)

Son fils Henry de Lomeron, cité en 1634 comme sieur de la Pataudière eut une fille : Anne de Lomeron, qui épousa Pierre de Baygnan, seigneur de Beaumené à Courcoué et un fils : Gabriel de Lomeron, seigneur de la Pataudière, qui épousa en 1603 Élisabeth de Chergé, fille de Claude de Chergé, seigneur de la Rivière-Marteau, à Courcoué.

Leur arrière-petit-fils Charles Modeste de Lomeron fut officier municipal en 1791 et son fils Charles René Modeste de Lomeron, né en 1777, fut maire de Champigny de 1820 à 1843 ; à son tour, le fils de ce dernier : Jean Gustave de Lomeron fut maire de Champigny de 1843 à sa mort, en 1866.

La Pataudière (avril 2016)
La Pataudière (avril 2016)

De 1867 à 1920, le propriétaire de la Pataudière : Georges Félix Pays-Mellier (1839-1923), qui avait épousé la petite-fille de Jean Gustave de Lomeron, aménagea dans le parc du château un jardin zoologique, qui eut beaucoup de succès à l’époque.

Le château actuel est composé de l’ancien manoir, qui comprend deux pavillons reliés par un pavillon plus étroit et, à l’est, d’une nouvelle aile, construite au 19ème siècle dans le style du 15ème siècle.

2 ont commenté “Champigny-sur-Veude

  • Marie-Christine Chesné a écrit le :

    Si vous me dites qui était le nom de la femme de Charles Genevoix, je pourrais vous raconter une histoire.

    Répondre
    • a écrit le :

      Je suis en train de réécrire cet article sur Champigny-sur-Veude.
      Il était, en effet, très incomplet et contenait des erreurs.
      Charles Genevoix (1826-1896) était, en fait, le grand-père de Maurice et son épouse s’appelait Marie Montanceix (1836-1914).

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis