Le nom de cette commune apparaît en 900, dans une charte du roi des Francs Robert 1er (860-923), sous la forme Carnisiacus ou « domaine de Carnutius ».

Charnizay ancien château féodal

PATRIMOINE À VOIR

 

Du néolithique : le dolmen appelé la Pierre levée, ou les Palets de Gargantua, ou encore les Pavés de Gargantua, composé de trois énormes blocs, dont l’un est resté au sol, est situé au Champ de l’ormeau, au nord-est du bourg, à côté de Rigné (voir ci-après), à une hauteur de 143 mètres. Il semblerait que le projet des bâtisseurs était d’élever deux dolmens, car la table restée au sol est de la même dimension que celle qui ne repose que sur un support. Selon la légende, ces pierres auraient été des palets que Gargantua devait lancer vers un but, qui était, soit la Pierre levée de Civray-sur-Esves (voir cette commune), à 30 km, soit la Pierre percée de Draché (voir cette commune), à 40 km.

Touraine insolite

PATRIMOINE DÉCOUVERT

Du paléolithique ou du néolithique : selon le Patrimoine des communes d’Indre-et-Loire (Flohic 2011), des silex taillés auraient été découverts sur le territoire de cette commune ; peut-être s’agit-il du « gisement néolithique de la grotte du Roinceau », comme le dit Wikipedia ? Mais selon Touraine insolite, cette grotte du Rouinceau ou du Rouenceau (au nord-ouest du bourg) ne serait pas un abri préhistorique mais un souterrain-refuge !!!

De l’âge du bronze : dans un article paru dans Gallia préhistoire, 4, 1961, Gérard Cordier indique qu’une hache plate en cuivre et un fragment de lance de cette époque a été découverte en 1952 entre les hameaux de la Riffoire et du Rocher (au nord-ouest du bourg).

Hache de l'âge du bronze (photo Gérard Cordier)
Hache de l’âge du bronze (photo Gérard Cordier)

De l’époque gauloise : un dépôt d’une cinquantaine de pièces gauloises en argent a été découvert sur le territoire de cette commune ; selon l’Atlas Archéologique de Touraine (53ème supplément à la Revue Archéologique du Centre de la France), ce serait le seul dépôt de ce genre découvert chez les Turons.

 

De l’époque gallo-romaine :

Outre le domaine indiqué par le nom de la commune, d’autres domaines agricoles existaient à Limeray (au sud-est du bourg), venant de Limiriacus ou « domaine de Liutmarus (patronyme germanique) », à Rigné (au nord-est du bourg), venant de Reginiacus ou « domaine de Reginius (patronyme gaulois) » et à Saunay (à l’est du bourg), venant de Solonacus ou « domaine de Solonis (patronyme gaulois) ».

dolmen(wikipedia)
dolmen(wikipedia)

Il est possible qu’une voie gallo-romaine, qui, selon la tradition, traversait la Claise à Preuilly-sur-Claise (voir cette commune) et se dirigeait vers Verneuil-sur-Indre (voir cette commune), ait franchi l’Aigronne à un gué situé au nord-ouest du bourg mais, à ce jour, on n’a pas retrouvé des vestiges certains de cette voie.

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis