L’ancienne seigneurie de Chasteaux-en -Anjou, fut appelé Château-la-Vallière après que Louis XIV n’eut érigé en duché la seigneurie proche de Vaujours, au profit de sa maîtresse Louise de La Baume Le Blanc, duchesse de La Vallière (1644-1710).

Château de Vaujours (août 2016)
Château de Vaujours (août 2016)

PATRIMOINE À VOIR

 

Du néolithique : le menhir incliné de Vaujours ou de la Pierre, situé en dessous de l’étang du Val Joyeux (au sud du bourg), mesure 3,60 mètres de haut et s’enfonce de 3 mètres dans le sol. D’après la tradition populaire, citée par Touraine Insolite, on voyait autrefois les nuits de brumes, s’élevant de l’étang, des Fées vêtues de blanc qui se dirigeaient vers le Menhir, et dansaient autour de lui en une ronde surnaturelle. C’est la légende de « La Dame Blanche » qui autrefois pénétrait dans les maisons, pour se lamenter. Pendant les croisades, les trois filles du Baron d’Alluye (à Saint-Christophe-sur-le-Nais) tombèrent amoureuses de trois jolis pages. À son retour de Terre Sainte, le baron fit pendre les trois jouvenceaux. Les trois filles vinrent détacher du gibet les corps de leurs amants, puis les traînèrent jusqu’à l’étang et avec eux se laissèrent sombrer, depuis elles errent dans le vallon des Dames.

menhir-de-vaujour-02-649e66

PATRIMOINE DÉCOUVERT

De l’époque gallo-romaine : un domaine gallo-romain  existait sans doute à Chouzé-le-Sec, ancienne commune rattachée à Château-la-Vallière en 1817, venant de Causiacus ou « domaine de Causus ».

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis