Le nom de cette commune n’apparaît qu’au 14ème siècle, sous la forme Chaumuçay, venant de Calmuciacus ou « domaine de Calmussus ».

Chaumussay-vue-generale-pont

PATRIMOINE À VOIR

 Paléolithique 

De nombreux documents et outils de cette époque, en provenance de Benagu (voir ci-après), peuvent être vus au Musée du Grand-Pressigny.

Benagu, paléolithique (Musée du Grand Pressigny)
Benagu, paléolithique (Musée du Grand Pressigny)

Néolithique 

Le menhir de la Prade (au nord-ouest du bourg) ou de la Touche est un bloc de poudingue (roche sédimentaire constituée de débris de galets) de 1,50 mètre de hauteur, qui a sans doute été redressé.

 

Menhir de la Touche (Touraine insolite)
Menhir de la Touche (Touraine insolite)

En fait, ce menhir ne se trouve pas à La Prade mais aux Rivaux et, n’étant pas indiqué, il n’est pas très facile à trouver. J’y ai été conduit grâce à l’obligeance de M. Jean Bernard, dans les bois duquel il se trouve et que je remercie vivement.

24 août 2020
23 août 2020

La Fontaine Saint-Marc (au nord-est du bourg, sur la rive droite de la Claise) est une source, qui sort d’une falaise rocheuse et dont les eaux auraient des pouvoirs contre les fièvres et les maladies des yeux ; c’est très vraisemblablement une source vénérée dès la préhistoire car l’abbé Brung, membre de la SAT et curé de Chaumussay de 1868 à sa mort en 1900, qui avait fait aménager ce lieu en 1871, y avait trouvé des pointes de flèches en silex et des haches polies votives.

Source et statue de Saint Marc (24 août 2020)
Source et statue de Saint Marc (23 août 2020)

La source elle-même est signalée aujourd’hui par une statue de Saint Marc et elle s’écoule dans un bassin situé 20 m. plus bas au moyen d’un conduit naturel en tuf qui, au-dessus du bassin, a pris la forme d’un chameau ; l’eau s’écoule ensuite dans un autre bassin, surmonté d’un calvaire, qui se trouve en face du pont.

Bassin (24 08 2020)
Bassin (23 08 2020)

De l’époque gallo-romaine 

Selon le site de la commune, on peut voir au moulin de Benagu, les restes d’une habitation gallo-romaine, près de laquelle on a découvert une meule. Les habitants de cet ancien moulin ignorent tout de cette affirmation mais j’y ai vu, au milieu de déchets divers, un gros tas de pierres taillées, dont un seuil de porte, qui pourrait bien être les vestiges de cette habitation.

Benagu (24 août 2020)
Benagu (23 août 2020)

On a aussi découvert là une meule qui a été déposée au Musée de la Poterne à Preuilly sur Claise.

PATRIMOINE DÉCOUVERT

Paléolithique :

Le site de Benagu : ce gisement de silex taillés, situé sur la rive gauche de la Claise, au nord-ouest du bourg, a été découvert en 1970 à 45 cm sous la surface du sol et fouillé en 1975 par Jean-Claude Marquet ; il était composé d’un très nombreux outillage paléolithique, dont 24 burins, des nucléus, des percuteurs, des lames, des grattoirs, des enclumes. Jean-Claude Marquet a supposé qu’il s’agissait d’un atelier de fabrication de burins et d’un atelier où ces burins étaient utilisés pour débiter les os et les bois de rennes. Voir Un atelier magdalénien à Benagu, in Bulletin de la Société Préhistorique française, 72.1, 1975. Il indique dans cet article qu’un autre amas, a été découvert au Lavier (où ?), ce qui laisse à penser que ces sites étaient utilisés par des chasseurs de passage.

Benagu, grattoirs (photo J.C.Marquet)
Benagu, grattoirs (photo J.C.Marquet)

Selon Touraine insolite, le docteur Auguste Léveillé du Grand-Pressigny découvrit à la Villatte (voir ci-après) un atelier de taille du silex assez important, qui fut signalé à la Société Archéologique de Touraine en 1863.

Selon le site de la commune, des outils de cette époque ont été trouvés en 1976 près de Jussay (voir ci-après) ; il s’agit peut-être du site que Jean-Claude Marquet appelle le Lavier, qui n’apparaît sur aucune carte.

Néolithique 

Selon un article de l’historien André Montoux (1914-1991), intitulé Chaumussay et ses vieux logis et paru dans le Bulletin de la Société Archéologique de Touraine,1972, la collection de l’abbé Brung comprenait un polissoir à trois rainures, des pointes de flèches découvertes dans la fontaine Saint-Marc (au nord du bourg, sur la rive droite de la Claise) et de nombreux outils néolithiques ; elle a été offerte à la Société Archéologique de Touraine en 1896.

Benagu, burins et grattoirs (dessins JCM)
Benagu, burins et grattoirs (dessins JCM)

Âge du fer    

Selon le site de la commune, on a trouvé à la Sainjoirie (au nord-est du bourg) des restes de ce qui semble avoir été une forge de l’âge de fer, sous forme de sept fosses circulaires, et des structures montrant des traces de cuisson parmi lesquelles un bas-fourneau.

Époque gallo-romaine 

Selon le site de la commune, il reste des traces d’une habitation gallo-romaine au Champ de César, où des monnaies romaines auraient été découvertes mais, ajoute le site, « Malheureusement, on n’a plus aucune trace de ces trouvailles, et il semble même que personne ne sache où était le lieu-dit Champ de César » !

Le Bulletin de la Société archéologique de Touraine, 10, 1895-1896, cite une lettre de l’abbé Brung dans laquelle il relate sa découverte en 1882 à la Caillère (au nord-est du bourg) d’une vingtaine de sarcophages qu’il considérait comme gallo-romains ; mais il est fort possible que ces sarcophages soient mérovingiens !

Chaumussay La Villatte (photo Touainissime)
Chaumussay La Villatte (photo Tourainissime)

Outre le domaine indiqué par le nom de la commune, d’autres domaines agricoles  existaient à Benais (au nord-ouest du bourg), venant de Benniacus ou « domaine de Benno (patronyme germanique) », à Jussay (à l’est du bourg), venant de Justiacus ou « domaine du Juste », à La Villatte (au nord-est du bourg), venant de Villetta ou « le petit domaine » et à Saunay (à l’ouest du bourg), venant de Solonacus ou « domaine de Solonis (patronyme gaulois) ».

Jussay (2020 08 23)
Jussay (2020 08 23)

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis