Le nom de cette commune apparaît pour la première vers 590 dans l’Histoire de Francs, de Grégoire de Tours sous la forme Cisomagensis vicus, venant du gaulois Cisomagos signifiant « marché de Cisos ».

route de Loches

PATRIMOINE DÉCOUVERT

 

Selon le Dictionnaire des Communes d’Indre-et-Loire (Flohic 2001), le site de cette commune fut occupé dès le Paléolithique et cet ouvrage reproduit des dessins d’outils du Mésolithique. Jean-Claude Marquet, in La Préhistoire en Touraine (Presses Universitaires François Rabelais, 2011) reproduit le dessin d’un nucléus de la même époque découvert à la Pièce de la seigneurie (au sud-ouest du bourg, non loin de l’Esves).

(Photo PCIL)
(Photo PCIL)

Lors des fouilles préventives, faites sous la direction de l’archéologue Murielle Troubady, lors de l’aménagement de la déviation de la D 31, qui passe maintenant au nord du bourg, des vestiges gaulois et gallo-romains ont été découvert sous une occupation du haut moyen-âge, rue Agnès Sorel, au lieu-dit la Pointe (nord-est du bourg).

Nucléus trouvé à la Pièce de la Seigneurie (photo JCM)
Nucléus trouvé à la Pièce de la Seigneurie (photo JCM)

La voie gallo-romaine, qui allait de Dangé-Saint-Romain à Thésée-la-Romaine, traversait le territoire de la commune actuelle, entre Ligueil et Varennes.

Voie entre Ciran et Varennes (décembre 2011)
Voie entre Ciran et Varennes (décembre 2011)

Si l’on en croit l’étymologie, un domaine agricole gallo-romain  existait à Beaugé (au nord du bourg), venant de Balbiacus ou « domaine du Bègue ».

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis