LA PIERRE

Cet ancien château, qui tire sans doute son nom de la Pierre levée (voir ci-dessus), est cité pour la première fois en 1505 comme appartenant à Christophe de Mons, chapelain de la chapelle Saint-Julien à Crissay-sur-Manse (voir cette commune) ; il appartint ensuite à Pierre I de Mons et à ses descendants jusqu’à Pierre III de Mons, mort en 1699 (voir généalogie ci-dessus). L’héritage passa ensuite à la famille de Pierres (voir Anché 12 et Ligueil 9) car Charles Constant de Pierres avait épousé en 1725 Françoise Catherine de Marsay, petite-fille de Charles Christophe de Mons. La propriété fut vendue en 1922 à la famille Thibault de la Carte, qui possédait déjà Alet et l’une des dernières propriétaires fut Madeleine Thibault de la Carte, née en 1893 et décédée à Alet en 1979. 

Pigeonnier de la Pierre (photo PCIL)

Le cadastre de 1833 montre encore des bâtiments à l’intérieur d’une enceinte quadrangulaire, dont le côté sud-ouest était flanqué de trois tours ; il en reste un pan de murailles d’une vingtaine de mètres et une tour de défense, en ruines, comme le colombier comportant 1500 boulins, correspondant à un domaine de 750 hectares. Il y avait aussi une longue construction, dans laquelle on lit la date de 1679 (source André Montoux, Vieux logis de Touraine, tome 8).  Ce bâtiment a été bien restauré récemment.

La Pierre (août 2014)

Une personne a commenté “Civray-sur-Esves

  • Millevoye a écrit le :

    J’habite la Pierre, je ne sais qui vous êtes mais tout ce que vous savez sur ce lieux son histoire et cette région m’intéresse.
    Pouvez vous me contacter.

    Merci et j’espère à bientôt.
    Florence Millevoye

    Répondre

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis