La Girardière

Au 17ème siècle, le propriétaire de la Girardière est François Bérard, qui l’avait achetée pour 6 000 livres en 1654.

Celui-ci est connu car il a laissé son « Cahier véritable de ma vie auquel il faut ajouter foi comme si c’était ma parolle ».

Il naquit le 22 mars 1609 de Claude Bérard, sergent royal à Courcoué, propriétaire de la maison de Bel Air.

Cadastre 1836
Cadastre 1836

François Bérard épousa en 1633 Marguerite Jahan, de Luzé, qui lui apporta 1 000 livres de dot et qui mourut en 1644.

Il acheta en 1636 la maison voisine de la Croix puis épousa en 1645 Marquise Rémollard, petite-fille de Charles Rémollard, seigneur de la Brèche (Brizay) et de Marguerite de Butan, sœur de Pierre II de Butan (voir la Mabilière), qui décéda en 1679.

La Girardière. Mars 2016
La Girardière. Mars 2016

Il devint garde du corps de la reine-mère Anne d’Autriche en 1647 et, à sa mort, en 1692, il fut inhumé dans l’église de Courcoué.

Un de ses fils : François Bérard fut curé de Courcoué en 1672.

Une de ses filles : Françoise Bérard avait épousé en 1678 Jean Morin, propriétaire de la Guenettrie (Thilouze). Devenue veuve en 1683, elle revint habiter la maison de la Croix et donna son nom à la Croix-Morin, qui se trouve en face de cette maison.

La Croix-Morin. Mars 2016
La Croix-Morin. Mars 2016

4 ont commenté “Courcoué

  • TEMPÉ Philippe a écrit le :

    Ma Grand-mère, Yamina Collet, fille de Jeanne, Marie-Louise Brisson, elle même fille de Marie Le Brun de la Messardière, possédait un tableau représentant une partie de la généalogie de la famille de Cabaret.
    Il y avait sur ce tableau le texte suivant : Dieu est mon seul appui. Je n’ai recours qu’a lui. Je ne parle de lui à la volée. …… …… Tous ceux qui ont dit le contre ont manty.
    Ce tableau a disparu de chez mon frère après un déménagement à Bordeaux. Qui en est le détenteur actuel ? Il l’a peut-être acquis, de bonne foi, chez un antiquaire ou dans une brocante ? J’aimerai savoir. Si vous savez, merci de me renseigner.
    Nota : Par ma mère, je suis un arrière-arrière petit-fils de Marie Lebrun de La Messardière.
    Philippe Tempé.

    Répondre
  • Pelletier Francis a écrit le :

    Jacques de Baignan et Françoise Goulard son deux de mes ancêtres. Leurs fils Pierre est aussi un de mes ancêtres, mais ensuite il faut s’intéresser à ses enfants de premier lit avec Catherine de Ballisam ( leur fille Lucrèce de Baignan) pour continuer ma ligne généalogique. L’ascendance des « De Baignan » remonte à la nuit des temps généalogiques et on y trouve du beau monde, et du moins beau. J’ai plus de mal à « remonter » la lignée « De Baigneux » et Goulard. Si vous avez des infos, elles m’intéressent. Sinon, merci pour ce court article qui évoque leur mémoire.

    Répondre

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis