Bibliographie et Notes

Bibliographie

  • Audard (chanoine) : Communication sur l’église de Cravant : BSAT 26 (1934)
  • Bourassé J.J. : Notice sur l’église paroissiale de Cravant : MSAT 2 (1843-44)
  • Couderc Jean-Mary et Hubert Martine : Les céramiques sigillées du musée de Cravant : BAVC 8.7 (1983) NB ces céramiques sont maintenant au Musée du Carroi à Chinon
  • Couderc Jean-Mary : Recherches archéologiques dans la région de Cravant : BAVC 7.4 (1980) BAVC 8.9 (1985) BSAT 39 (1981) BSAT 40 (1982)
  • Crozet René : Cravant (Paris, 1949)
  • Doireau Paulette : Cravant (1987). Cravant : coutumes et dires (1990)
  • Héron A. : Le vieux Cravant : BAVC 6.4 (1959-60)
  • Janvier Philippe : Découverte d’un poisson fossile dans le Turonien de Malvaut à Cravant : BAVC 7.3 (1969)
  • Laîné Martine : Château de Cravant-les-coteaux : BAVC 10.8 (2004)
  • Maurice Jacques : La légende de Cravant : BAVC 6.4 (1959-60). Loups en chinonais : BAVC 7.10 (1976)
  • Montoux André : La Bellonnière : Vieux Logis de Touraine 3 (1977). Le vieux château, Nueil, le Gâteau : Vieux Logis de Touraine 5 (1982). Les Berthaisières, la Tesserie : Vieux Logis de Touraine 6 (1984)
  • Rougé J.M. : Le pays de Cravant : BAVC 3.7 (1934)
  • Rousseau Philippe : Un médecin chinonais face à la rage en 1814 : BAVC 10.7 (2003)
  • Souty M.R. : Une famille du chinonais aux 17ème et 18ème siècles : les Précieux : BAVC 7.2 (1968)
Notes
 

[1] Selon certains, ce Guillaume II de Marmande serait le petit-fils de Bouchard (1125-1186), seigneur de Marmande et de Cravant, fils de Geoffroy (1085-1145), dit la Médaille, seigneur de Marmande et de Cravant, fils de Zacharie de Marmande (1050-1122), fils d’Abélard Bardon (1015-1064), seigneur de Marmande et de Cravant, et Hersande, dame de Nouâtre, fille de Malran (né en 990), seigneur de Nouâtre en 1040.

[2] Le chanoine Audard fonda en 1932 la Société des Amis du Vieux Cravant qui acheta la vieille église et y installa un musée ; il restaura également la chapelle troglodytique de la Madeleine du Croulay ; il acheta aussi le vieux château en 1937 et y organisa en 1938 une « exposition des vins de Cravant », ancêtre des foires à vin.

[3] Les Charles Drouin sont nombreux en Touraine ! On peut citer Charles Drouin, seigneur du Gâteau à Cravant en 1554, Charles Drouin, chanoine de Saint-Martin de Tours en 1560, Charles Drouin (1606-1672) : trésorier général des finances et maire de Tours en 1657, Charles Drouin, seigneur de Champmorin, sénéchal de L’Île-Bouchard en 1677 ou encore un autre Charles Drouin, seigneur de l’Olive (Chinon) au 18ème siècle. 

[4] Il s’agit probablement de Pierre François Pichereau, qui fut juge de paix et maire de Chinon en 1790 et qui fut guillotiné en 1794 ; il était le fils de François Pichereau, époux de Louise Élisabeth Coste de Briançon.

4 ont commenté “Cravant-les-Coteaux

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis