Narçay : ce toponyme vient du gallo-romain Nartiacus ou domaine de Nartius. Le premier seigneur connu du fief de Narçay fut Gilbert de Narçay, cité en 1298 ; il appartint ensuite, comme Sonnay, à Isabelle de Maillé (voir ci-dessus) puis, en 1639 à Josins Pierre de la Bonninière, puis à Daniel Pierres, gouverneur de Carcassonne, cité en 1662 ; son fils Daniel Pierres, seigneur de Narçay, épousa Marie Agnès Drouin, fille de François Drouin, seigneur de L’Olive et de Noiré à Chinon (voir Anché 12). Le château primitif, construit au 14ème siècle et remanié au 16ème, a pratiquement disparu ; il en reste quelques éléments dans les bâtiments qui sont au croisement avec la D 21. Dans le chapitre 21 de la première édition  (1534) de Gargantua, Rabelais parle de « la fontaine de Narçay » qui se trouvait peut-être à l’emplacement du lavoir actuel.

Lavoir de Narçay (mai 2013)

4 ont commenté “Cravant-les-Coteaux

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis