MAUGONNE

En venant de Saint-Épain (voir cette commune) par la D 21, on trouve d’abord, à droite, une petite route qui conduit à Maugonne, fief cité dans la charte 245 du cartulaire de l’archevêché de Tours, de 1367, sous la forme Maugonnes ; il appartenait en 1758 à Charles Huet de Maugonne, époux de Françoise Soubeyran.

Maugonne (mai 2013)

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis