La Pierre percée

Menhir la Pierre Percée : ce menhir de 4 mètres de haut, percée d’une ouverture ovale, est situé à la limite entre Maillé et Draché. Il est aussi connu sous le nom de Pierre des Arabes et selon la tradition une des batailles de Poitiers aurait eu lieu dans la région ; bien que ce nom vienne certainement de la ferme voisine des Érables ou des Arabes, ces deux toponymes étant interchangeables, il n’est pas invraisemblable, comme l’indique un ancien maire de Sainte-Maure : maître Martin-Tiffeneau, que la dernière bataille entre les Maures et les Francs se soit déroulée entre le dolmen de Bommiers (Sainte-Maure) et le menhir de la Pierre Percée. NB : le livre de Martin-Tiffeneau peut être commandé sur mon site (voir ici)

La Pierre Percée (1986)

De nombreuses légendes, selon la coutume, sont liées à cette pierre ; on dit qu’un échange de fleurs entre l’ouverture était considéré comme un serment d’amour inviolable, que les enfants qui y passaient la tête étaient protégés des écrouelles, que l’herbe poussant à son pied protégeait bêtes et humains du mauvais sort, que les gaulois y sacrifiaient des victimes humaines, dont la tête, passée dans l’ouverture, était tranchée (!), etc.

La Pierre Percée (dessin du livre de Casimir Chevalier)

Le site, d’où l’on a une très belle vue, a été acheté et agréablement aménagé par le Conseil Général.

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis