LA COLLÉGIALE

La collégiale Saint-Georges fut fondée en 1039 par Dame Nivès, dame de Faye, fille d’Ayrard de Faye et épouse d’Aimery de Loudun, avec un collège de 12 chanoines.

(mars 2011)
(mars 2011)

L’église actuelle a été remaniée au 12ème siècle et comporte plusieurs niveaux.

La crypte (non ouverte au public) est formée d’une chapelle centrale entourée d’un déambulatoire avec des chapiteaux historiés représentant, par exemple, les Mages apportant leurs présents ou la prise de Jérusalem lors de la 1ère croisade.

PCIL
PCIL

Voici la description de la façade dans le Patrimoine des communes d’Indre-et-Loire : « Cette façade d’architecture romane possède deux portes ressemblant à celles du Saint-Sépulcre de Jérusalem. En effet, le portail large et bas réservé au passage des fidèles est surmonté d’une porte haute et étroite –  aujourd’hui fermée par un vitrail représentant Saint Georges terrassant le dragon – devant donner accès au monde supérieur. »

PCIL2

Chapiteaux de la crypte (PCIL)
Chapiteaux de la crypte (PCIL)

L’église est surmontée par une terrasse fortifiée.

Presbytère (mai 2016)
Presbytère (mai 2016)

À côté se trouve l’ancien presbytère, du 17ème siècle, qui a remplacé le château médiéval, détruit en 1593, pendant les guerres de religion.

(1913)
(1913)

2 ont commenté “Faye-la-Vineuse

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis