Le nom de cette commune apparaît pour la première fois en 1105 sous la forme Parochia de Francolio, venant du gallo-romain Francoilios ou « champ (ialos) du Franc ».

image

PATRIMOINE DÉCOUVERT

La voie gallo-romaine qui suivait la rive gauche du Cher traversait le territoire de Francueil, en passant près de Ouldes, où a été trouvé un trésor monétaire contenant plus de 500 potins à tête diabolique et, franchissait peut-être le Ruisseau de Francueil, à côté de là, au Moulin à Tan, où des dalles anciennes auraient été vues.

Le Ruisseau de Francueil et le Moulin à tan (août 2011)
Le Ruisseau de Francueil et le Moulin à tan (août 2011)

Elle passait ensuite à Vingtain, qui pourrait être à 20 lieues gallo-romaines (44,400 km) de Caesarodunum et qui est effectivement à une quarantaine de Tours puis à Coulommiers où il y avait une colonne (columna), qui aurait été à l’origine de ce toponyme et qui aurait été une borne milliaire, ; c’est là aussi que dans un  castellum, édifice de 120 mètres sur 40 mètres, de nombreux fragments de poteries sigillées et une monnaie de Néron (empereur de 54 à 68) ont été découverts.

Le manoir de Vingtain (août 2011)
Le manoir de Vingtain (août 2011)

Des fours à chaux gallo-romains furent explorés par l’abbé Casimir Chevalier en 1864 près de Port-Olivier (au nord-est du bourg, à l’entrée de la commune).

Dans les années 1960, l’archéologie aérienne permit de repérer une villa gallo-romaine aux Sables de Coulommiers, non loin de l’ancienne voie romaine. 

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis