Le nom de cette commune apparaît pour la première en 1136, dans le cartulaire de l’abbaye de Bourgueil, sous la forme Gisons, venant de Gizonem ou « domaine de Gizo (patronyme germanique). Cette région faisait partie de l’Anjou sous l’ancien régime et était peuplée par les Andécaves à l’époque gallo-romaine. La voie gallo-romaine allant de Chinon au Mans passait sans doute entre le dolmen de la Cardinière (voir ci-après) et, à l’est, le dolmen ruiné de Continvoir (voir cette commune).

PATRIMOINE À VOIR

Gérard Cordier dans son Inventaire des mégalithes de la France, I. Indre-et-Loire, 1963, signale deux dolmens ruinés sur le territoire de la commune :

dolmen-de-la-card...re-loca--242c113

Le dolmen de La Cardinière, appelé aussi le dolmen de La Roche-Méon, est situé à 200 mètres à l’Ouest de Gizeux, dans l’angle des chemins ruraux N° 42 du Carroi Mortier à la Cardinière et N° 44 de La Touche à la Cardinière. C’est en fait une allée couverte enfoncée dans le sol et dont les tables manquent ; les deux supports d’entrée ont seuls gardé leur position parallèle, dont la direction accuse une orientation à l’Est. On ne voit guère aujourd’hui qu’un amas méconnaissable de blocs de grès enfouis dans les broussailles.

dolmen-de-la-gr-ve-loca--242bf00

Le dolmen de la Grève, appelé aussi le dolmen de la Croix Rouge, est situé à 700 mètres Nord-Ouest de Gizeux, en bordure du chemin vicinal N° 4. Il s’agit d’un bloc plat l’un de 2,50 x 1,50 m, l’autre à-demi enterré, de 1,30 m de large en grès. Il s’agit sans aucun doute des pierres décrites et photographiées par Louis Bousrez.

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis