LE CHILLOU

Le nom « du Chillou » apparaît pour la première fois au 11ème siècle, dans le cartulaire de l’abbaye de Noyers. La famille du Chillou y est présente, avec Boson du Chillou, vassal de Zacharie de Marmande, et avec ses enfants : Brice du Chillou et sa sœur  Chauve du Chillou, épouse d’Alexandre de Nouâtre.

Photo André Montoux (1974)
Photo André Montoux (1974)

Le premier seigneur connu du Chillou fut Hardouin Maumoine, cité en 1329, seigneur de Chavigny (à Lerné) et du Chillou, descendant de Gaufridus Malus Monachus, originaire de Montsoreau (voir La Roche-Maumoine).

Février 2016
Février 2016

Son fils Pierre ou Perrot Maumoine, cité en 1334, fit édifier le premier château de Chavigny.

La fille unique du précédent : Jehanne Maumoine épousa en 1370 Guillaume le Roy, maître d’hôtel de Louis I, duc d’Anjou, qui devint seigneur de Chavigny et du Chillou.

Février 2016
Février 2016

Leur fils : Guillaume II le Roy, mort en 1437, fut un familier du roi Charles VII. Son fils : Guillaume III le Roy (mort en 1479) eut deux fils : René le Roy, seigneur de Chavigny et chambellan du roi Louis XI, mort en 1512 ainsi que Guyon le Roy (1455-1525), seigneur du Chillou et de Mondon (voir Marigny-Marmande), qui fut vice-amiral du roi Louis XII.

Janvier 2016
Janvier 2016

Guyon le Roy eut un fils : Gilles le Roy, seigneur du Chillou et de Mondon, mort sans enfant vers 1519 et deux filles : Anne le Roy, qui épousa en 1506 François III du Plessis, seigneur de Richelieu, et qui devint dame du Chillou après la mort de son frère, ainsi que Nicole le Roy, qui épousa en 1553 François Raffin, dit Poton, seigneur d’Azay-le-Rideau, dont une descendante : Marie de Luzignan de Saint-Gelais de Lansac épousa, en 1650, Henry François de Vassé (voir Mondon à Marigny-Marmande).

Janvier 2016
Janvier 2016

Le fils de François III du Plessis : Louis du Plessis, seigneur de Richelieu et du Chillou, qui mourut vers 1551, eut deux fils : Louis II du Plessis et François IV du Plessis, (1538-1590, qui devint seigneur de Richelieu et du Chillou après la mort de son frère, tué par François de Mosson (voir Braye-sous-Faye, page 5), et qui fut le père d’Henri du Plessis, seigneur de Richelieu et du Chillou (tué en duel en 1619) ainsi que d’Armand Jean du Plessis, duc-cardinal de Richelieu et marquis du Chillou.

Février 2016
Février 2016

Le cardinal de Richelieu, mort en 1642, légua la plus grande partie de sa fortune à Armand Jean de Vignerot du Plessis (1629-1715), 2ème duc de Richelieu, petit-fils de sa sœur Françoise du Plessis (1580-1615), épouse de René de Vignerot (mort en 1625).  Le Chillou devint ensuite la propriété de Louis François Armand (1696-1788) 3ème duc de Richelieu, maréchal de France et gouverneur de Guyenne-Gascogne, puis de Louis Sophie Antoine (1736- 1791), 4ème duc de Richelieu et enfin d’Armand Emmanuel Sophie Vignerot du Plessis (1766-1822), 5ème duc de Richelieu, gouverneur d’Odessa en 1803, ministre des affaires étrangères en 1814, qui sans descendance directe, vendit toutes ses propriétés avant sa mort.

Février 2016
Février 2016

Le pigeonnier contient 2000 boulins.

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis