CHARÇAY

Charçay, du gallo-romain Carciacum ou domaine de Carcius, est sous les formes Caritiacum, Charriciacum, Sarciacum dans de nombreuses chartes du cartulaire de Noyers mais comme ces mêmes formes ont aussi donné Chargé (commune de Razines), il est difficile de savoir exactement le lieu indiqué dans ces chartes ! Le manoir de Charçay fut vendu comme bien national après la Révolution. 

février 2016
février 2016. Le haut Charçay

La charte 65 de 1072 du cartulaire de Noyers a gardé le souvenir d’un certain Étienne de Charçay, fils d’Isembert ou Isembard de Charçay (Isembardus de Carriciaco), seigneur de la Roche-Isembard, tué lors du siège du manoir d’Effroi d’Amberia (identifié à Saint-Genest d’Ambière, dans la Vienne), par Guy de Nevers, seigneur de Nouâtre, puis enterré dans le cimetière de l’abbaye de Noyers, grâce aux bons soins d’Alo, moine de Noyers à Charçay, où l’abbaye avait un bien.

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis