Le château de Grillemont

(voir aussi la partie histoire)

La forteresse de Bertrand de Lescoët était primitivement défendue par des douves et des étangs. Les trois grosses tours circulaires subsistent et l’une a gardé ses mâchicoulis. En 1739, le donjon fut détruit et en 1765, les courtines furent remplacées par des bâtiments classiques.

Grillemont (août 2014)

Du château médiéval subsistent trois tours et des murs de courtine percés ultérieurement d’ouvertures. En 1739, le donjon fut rasé pour remblayer la cour d’honneur et les mâchicoulis furent supprimés des deux tours ouest, la cour d’honneur a conservé l’ordonnance du 18ème. L’aile orientale était prolongée  par un bâtiment de briques qui a été détruit pour être remplacé par un pavillon,  édifié dans le style du 18ème. Un autre pavillon prolonge l’aile opposée.

Grillemont (août 2014)

Sous le Second Empire, un salon de musique a été aménagé avec un décor en faux marbre.

La cage d’escalier,  conçue au 18ème, a été remaniée au 19ème. Les communs du 18ème siècle  sont édifiés au nord sur un plan en U. Les trois ailes sont disposées autour d’une cour rectangulaire.

Grillemont (août 2014)

Ce château fut acheté en 1850 par Gérasime Lecointre (1809-1888) pour y loger ses 17 enfants. Son fils Pierre Lecointre (1841-1928), comte romain,  épousa Henriette Delamare de Monchaux (1854-1911), petite-fille de Hubert-Joseph Lyautey (1789-1867), général du second empire et grand-père du Maréchal Lyautey. Son petit-fils Georges Lecointre (1888-1972), docteur ès sciences, était un géologue réputé. Enfin, son arrière-petite-fille Colette Lecointre, née en 1920, est la propriétaire actuelle du château ; elle avait épousé en 1943 son cousin le comte Christian de Saint-Seine.

Grillemont (août 2014)

Pendant la seconde guerre mondiale, le château fut d’abord occupé par une partie du gouvernement puis par les Allemands, qui y installèrent un poste de douane surveillant la ligne de démarcation passant à 4 km du village ainsi qu’une prison, dans laquelle 846 personnes furent internées.

Colette Lecointre vers 1930

Ce château peut être visité en été. On peut y voir notamment le salon avec un lustre de Murano ainsi que le salon de musique.

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis