ÉPIGNY

Épigny, venant de Hispaniacus ou domaine de l’Espagnol, est cité pour la première fois en 1397, sous la forme Espaigné. En 1605, le fief appartient à Jean VII de Bueil, comte de Sancerre et grand échanson de France puis, à partir de 1611 à la famille Pierre ou Pierres (voir généalogie ci-dessous et Anché 12).

La chapelle d’Épigny, fondée en 1716 par René III Pierres a été bénie le 24 novembre sous le titre de Notre-Dame par « Messire Jacques de Quinemont-Varennes, prestre curé de Varennes » (voir Bibliographie. Jacques Rougé).

Château d’Épigny (carte postale)

Joseph Pascal Pierres, né au château d’Épigny en 1717 et mort à Loches en 1772, fils de René III, fut l’auteur de poèmes et de fables.

Château d’Épigny (photo Tourainissime)

Le château actuel, du 18ème siècle, présente des façades nord et sud identiques. Il a été restauré au 19ème siècle. Son pigeonnier cylindrique possède un toit surmonté d’un lanternon ajouré permettant les allées et venues des pigeons. Là aussi on peut voir en septembre de très beaux cyclamens.

6 ont commenté “Ligueil

  • Schoenstein a écrit le :

    Bonjour
    Attention, il y a une petite confusion : la loge de vigne qui servit de poste de garde n’est pas celle que vous montrez (à cet endroit, il y avait un petit bâtiment construit exprès par les Allemands ; le monument commémoratif que vous montrez est installé à son emplacement) mais elle se trouve au lieu-dit Noizay, un peu plus loin, où a été installé un autre petit monument commémoratif identique. Cette loge utilisée par les Allemands garde deux traces de cet usage : un sol en béton et un petit mat métallique pour le téléphone ou le télégraphe.
    Bien cordialement
    F. Schoenstein, association pour la sauvegarde du cadre ligolien.

    Répondre
  • R.Salard a écrit le :

    Bonjour,

    La légende de la photo concernant Cercay est erronée.
    Cette photo est celle du lieu-dit La Valinière (ou Vaslinière), situé entre La Garde et Cercay (Cercay est juste après)

    R.Salard

    Répondre
  • a écrit le :

    Bonjour,

    Bravo et merci pour ce très instructif historique de la ville et ses alentours.
    Je viens de mettre en ligne sur un site perso une bonne quantité de cartes postales anciennes de Ligueil scannées en haute définition, si cela peut vous être utile n’hésitez pas à piocher dedans :-)
    http://ligueil.mezei.fr/CPA/

    Cordialement,
    Stéphane

    Répondre

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis