ÉGLISE SAINT-GILLES :

Un prieuré, dépendant de l’abbaye de Noyers, fut édifié au 11ème siècle à l’initiative de Bouchard III et il reste, au nord de l’église actuelle, l’église primitive avec la porte dite porte Jeanne d’arc, près de laquelle se trouvait la pierre d’attente des morts ; l’église actuelle, avec sa porte en plein cintre, à trois voussures décorées de roses, de pommes de pin et de palmette, fut construite au 12ème siècle et modifiée au 15ème siècle puis restaurée en 1880. Sur le mur extérieur du chevet une inscription inachevée indique : « le pénultième jour de mars mil Dc XIIII avant Pasques fut par vénérable … ».

Église Saint-Gilles (mai 2013)

Le chœur est surmonté d’un vitrail de Léopold Lobin, représentant des épisodes de la vie de Saint Gilles ; au nord (à gauche) se trouve la chapelle dite des Apparitions avec les statues de la Vierge et de l’ange Gabriel, qui seraient apparus à plusieurs reprises, en décembre 1947, à quatre petites filles de la commune : Jacqueline Aubry (12 ans), Jeannette Aubry (7 ans), Nicole Robin (10 ans) et Laura Croizon (8 ans) ; à droite du chœur, là où chante la chorale, on peut voir (difficilement) des restes d’une peinture murale représentant Saint Christophe et, à 1m.16, la marque de la crue de 1792.

Portail latéral de Saint-Gilles (mai 2013)

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis