LA GRANDE MARCHE

On arrive ensuite à Aubigny (voir Histoire) et après ce lieu-dit, on prend, à gauche, la D58 jusqu’au Vigneau (voir Histoire) ; là, une route, à droite, conduit à Monfoué, puis à la Davière et à la grande Marche.

La Marche (photo A. Montoux)

C’est un ancien relais de poste devenu logis seigneurial au 16ème siècle. Il  a conservé une fenêtre à meneaux de cette époque (voir les fiefs ci-dessus). Ce fief appartint à partir de 1554 à la famille Baudet, alliée à la famille de Betz (voir la Roche-Ploquin à Sepmes) puis à Antoine de la Roche d’Anglerais (mort en 1591), dit Chicot, bouffon du roi Henri III et gouverneur de Loches, personnage haut en couleurs, popularisé par Alexandre Dumas et sur lequel les anecdotes sont très nombreuses (voir ici), puis à Georges des Roches, Président à l’Élection de Loches, qui l’acheta au milieu du 17ème siècle. Le dernier seigneur fut François Henri de Mallevaud, également seigneur de Marigny (à Yzeures-sur-Creuse).

Une personne a commenté “Manthelan

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis