LE BREUIL

Si on prend cette D95 en direction de Dolus-le-Sec, on trouve, peu avant d’arriver à cette commune, une route à gauche, qui conduit vers Belêtre et Montifray (commune de Dolus-le-Sec) puis au Breuil ; il y avait là, moyen-âge, un château, fortifié au 15ème , et entouré de douves, dont il reste une partie.

Le Breuil (mars 2014)

Dans un aveu de 1514, il est mentionné, parmi les droits de la seigneurie du Breuil, le « droit du seigneur » qui a longtemps été confondu avec le prétendu « droit de cuissage« . Cette seigneurie appartenait en 1789 au marquis de La Fayette, co-seigneur de Reignac. Elle relevait de la paroisse de Morignan (voir ci-dessus), hameau voisin où il y avait une chapelle, entretenue par une fondation dont le revenu était tiré du Breuil (c’est ce qu’on appelle une prestimonie).

Une personne a commenté “Manthelan

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis