LA JAUNAIE

Ce toponyme vient du gallo-romain Gallicanus ou domaine de Gallinus (le Gaulois ou le Coq). C’était au moyen-âge un fief qui relevait du château de la Louère. Le domaine appartenait en 1782 à Jean-Baptiste Fey de la Grange, notaire arpenteur, né en 1725 à Vouvray, décédé à La Celle Saint Avant (voir cette commune) en 1784, époux de Renée Chevallier, née à Marcé en 1728. En 1844, le propriétaire de l’époque : le baron Jean-Luc de Préaux vendit le domaine à Mme Pauline de Charitte de Chastenet (voir la Louère) pour 36 546 francs (environ 100 000 €).

La Jaunaie (février 2014)

C’est aujourd’hui une ferme complètement abandonnée mais il reste de l’ancien manoir deux tourelles carrées, couvertes de tuiles plates.

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis