Le nom de cette commune apparaît en 860, dans le cartulaire de l’abbaye de Cormery sous la forme Noviliaco villa, signifiant « la maison du nouveau domaine » mais il est vraisemblable que le Noviliacus pagus ou « pays du nouveau domaine » cité au 6ème siècle, par Grégoire de Tours, désigne déjà cette agglomération.

Des gisements paléolithiques ont été découverts au sud-ouest du bourg, à Bourdel, au Moulin Bourdel et à Larcy, réputé pour ses silex noirs.

Des ateliers de taille de silex pressigniens du néolithique se trouvaient notamment aux Baratteaux (sud-ouest), au Camp de Brenne (voir ci-après) et à Bourdel, où l’on a trouvé une hache-marteau.

Silex taillés du camp de Brenne
Silex taillés du camp de Brenne

Deux polissoirs néolithiques ont été découvert, l’un au Camp de Brenne (voir ci-après), l’autre à Sérigny (voir ci-après).

polissoir du camp de brenne; Musée du Grand-Pressigny (photo Touraine Insolite)
polissoir du camp de brenne; Musée du Grand-Pressigny (photo Touraine Insolite)

La station néolithique dite le Camp de Brenne, située à cheval sur les communes de Neuilly-le-Brignon et Paulmy, culmine à 102 m. à gauche de la D 100 qui relie ces deux communes, à proximité du dolmen de la Pierre chaude (Paulmy), qui faisait partie de ce camp. À proximité se trouve aussi le lieudit les Chilloux (les Gros cailloux).

Le Camp de Brenne et le dolmen de la Pierre Chaude (photo Jacques Dubois)
Le Camp de Brenne et le dolmen de la Pierre Chaude (photo Jacques Dubois)

On peut y aller soit par Neuilly-le-Brignon, en prenant le chemin balisé qui part sur la gauche, au niveau d’une croix, à 450 m. après le centre-bourg, sur la D 100, soit par Paulmy en prenant le chemin balisé qui part de la Grange Neuve, à gauche à l’entrée de Paulmy.

Le camp de Brenne au début du 20ème s (photo Louis Dubreuil -Chambardel
Le camp de Brenne au début du 20ème s (photo Louis Dubreuil -Chambardel)
Le Camp de Brenne aujourd'hui (février 2020)
Le Camp de Brenne aujourd’hui (février 2020)

Ce site a été fouillé au début du 20ème siècle par Louis Dubreuil-Chambardel et Jacques-Marie Rougé. Ils y ont vu une fosse artificielle de 8 m. de long sur 3 m. de large, d’où partaient, dans trois directions, des allées bordées de chaque côté par des sortes de murs, formés d’une double rangée de grosses pierres ainsi que des « monuments » composés d’une grosse pierre centrale, entourée de pierres plus petites (des cromlechs ?). Ils y ont aussi trouvé de nombreux silex taillés et un grand polissoir de 180 kg avec 9 rainures horizontales, qui sont maintenant au Musée du Grand Pressigny.

La Croix de Dunes (février 2020)
La Croix de Dunes (février 2020)

Notons que, selon le Dictionnaire des communes de Touraine, ce polissoir était auparavant, parmi les grosses pierres (perrons) constituant le socle de la Croix de Dunes. Cette croix se trouve à droite de la D 53, quand on va vers Cussay, au niveau de la borne marquée « Cussay 5 ».

Le camp de Brenne dans les années 1950 (SAT)
Le camp de Brenne dans les années 1950 (SAT)
Le Camp de Brenne aujourd'hui (février 2020)
Le Camp de Brenne aujourd’hui (février 2020)

Malgré quelques réserves, faites par Jean-Claude Marquet (voir La Préhistoire en Touraine), il est fort probable que ce site, constituait un site sacré largement fréquenté par les hommes du néolithique.

La fosse centrale (?) du Camp (février 2020)
La fosse centrale (?) du Camp (février 2020)

Selon les légendes et traditions locales, il y avait là « une ville », des souterrains ainsi qu’un trésor appelé « la Dube d’argent ».

Un cercle de pierres (?) février 2020
Un cercle de pierres (?) février 2020

Une autre tradition locale rapporte que Saint Martin aurait miraculeusement relevé un arbre qui barrait une via publica ; il s’agit peut-être d’une ancienne voie gallo-romaine, reprise par la D 100, à droite de laquelle se trouve, la Fontaine Saint-Martin, juste à la sortie de Neuilly-le-Brignon, quand on va vers Paulmy.

La Fontaine Saint-Martin (février 2020)
La Fontaine Saint-Martin (février 2020)

Des domaines gallo-romains existaient sans doute à Sérigny (au sud-ouest), venant de Sereniacus ou « domaine du Calme » et à Vrillay (au nord-ouest), venant d’Apriliacus ou « domaine de Celui né en avril ».

Sérigny (février 2020)
Sérigny (février 2020)

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis