Histoire

Le nom de Panzoult apparaît pour la première fois, sous la forme Pensost, en 1089 dans la charte 181 du cartulaire de Noyers, qui indique que Gautier de L’Île donna aux moines de Noyers « trois ouches de terre en face de Tavant entre Panzoult et la Vienne » ; peut-être s’agit du lieu encore appelé aujourd’hui la grange aux moines (voir ci-après).

La grange aux moines (juin 2013)

La présence des peuples anciens est attestée par des haches néolithiques, aujourd’hui au Musée du Grand Pressigny, par la trace d’un fanum (temple) vu par photographie aérienne près du Marais et par un atelier de taille de meules d’époque gallo-romaine près du Croulay.

Plusieurs toponymes témoignent aussi d’une présence gallo-romaine, comme Coulaine, du latin colonica, signifiant terre confiée à un colon, dont le nom apparaît en 1259 et qui était un fief noble (voir ci-après) ainsi que le Croulay, du latin Cruciliacus ou domaine de Crucilius, (voir ci-après) ou encore Étilly, du latin Stulliacus ou domaine de Stallius.

Plan des carrières de Panzoult

Panzoult abrita aussi des ateliers de taille de sarcophages à l’époque mérovingienne comme en témoignent les nombreuses carrières découvertes à Vilseau (au-dessus du château) et surtout dans la vallée du Ruau du Bottereau, où se trouve l’ancien château de Coulaine (voir ci-après).

Carrière de Vilseau en 1983

Les premiers seigneurs connus sont Jean Mérion, cité en 1501 et Joachim Mérion, cité en 1507 ; le fief, qui avait un revenu annuel de 50 livres en 1639, venait d’être incorporé aux biens de Léonard Barjot de Roncée (voir Cravant et Crouzilles), fils de Claude Barjot (mort en 1592) et d’Anne d’Availloles, dame de Roncée puis il resta dans cette famille jusqu’à la Révolution (voir généalogie)

À la Révolution la seigneurie fut saisie à Jean-Louis Le Bascle d’Argenteuil, considéré comme émigré (alors qu’en réalité il s’était caché en France) et fut vendue comme bien national pour 70 000 livres à Jean Desbordes Guertier de Chinon.

3 ont commenté “Panzoult

  • GOUSSET Guy a écrit le :

    Bonjour,

    Veuillez noter le nouveau numéro de téléphone des Arpenteurs Panzoultais : 02-47-95-27-24

    Merci.

    Le Président

    Répondre
  • Philippe DURAND a écrit le :

    Bonjour,

    Très bel article sur le village de Panzoult qui sera certainement mon prochain but de visite pour la fête des vignerons. Merci de me préciser votre date pour 2014.

    A noter que je descend des familles suivantes mariées à Panzoult:
    ROSSARD x en 1645 à COSSON, en 1681 à BRIAU, en 1706 à REVERS, en 1731 à GUILLERET (de l’Ile Bouchard)
    en 1767 à CHAUVEAU, dont une fille x DESVIGNES (de St Epain)

    Courtoisement

    Répondre
  • Ludovic PACHET a écrit le :

    Bonjour,
    Pour compléter, le manoir du petit Croulay, le couvent, et l’ensemble de la chapelle de la Madeleine ne sont pas accessibles car à l’intérieur d’une propriété de chasse privée.
    Cordialement

    Répondre

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis