DORÉE

Pigeonnier de Dorée (mars 2013)

Juste avant d’arriver au Village des Rois, une route à droite conduit à Dorée (du gaulois Dor signifiant « la source »), qui est lui aussi un ancien fief, mentionné en 1527 comme appartenant à François d’Allemagne, époux de Françoise de la Jaille (voir généalogie ci-dessous) ; il fut ensuite la propriété d’un lointain petit-cousin de sa femme : Gabriel du Raynier, cité en 1556 à l’occasion d’un grave conflit qu’il eut avec son frère aîné, François du Raynier (voir Chezelles). Lancelone du Raynier, dame de Dorée, épousa en 1575 Jacques de Larzay et leur fille Françoise de Larzay épousa en 1605 Louis Voyer de Paulmy (voir Trogues). Le petit-fils de ces derniers, Louis Joseph Voyer de Paulmy fut tué à la bataille de Senef comme son cousin Jean Armand Voyer de Paulmy, gouverneur de Châtellerault. Il ne reste du domaine, qui était important et qui avait une chapelle, que le pigeonnier, du 15ème siècle, qui fait 10 mètres de diamètre, avec un millier de boulins, qui a perdu son toit et dont l’aménagement intérieur (arbre tournant et ses deux échelles) subsiste mais en bien mauvais état.

4 ont commenté “Parçay-sur-Vienne

  • guy JOUTEUX a écrit le :

    Bonjour,
    Pour le musée du bouchardais, nous recherchons des informations sur les origines et l’histoire de la laiterie
    de Parcay sur vienne.
    Si vous aviez aussi d’autres pistes ou infos sur les laiteries de ANCHE et de CRAVANT LES COTEAUX, nous serions ravis
    Guy JOUTEUX
    Président de l’association LES AMIS DU MUSEE DU BOUCHARDAIS
    Merci d’avance

    Répondre
    • a écrit le :

      Je crains de ne pouvoir vous être d’aucune aide.
      Tout ce que je sais sur la laiterie de Parçay-sur-Vienne est sur mon site et je n’ai pas d’information, ni sur la laiterie d’Anché, ni sur celle de Cravant.
      Désolé !

  • Philippe Dien a écrit le :

    Bonjour Monsieur Danquigny,
    Une référence concernant la Derouetterie forme du 16e siècle que l’on nommera plus tard la Drouettrerie se trouve dans la même nomination que la Derouetterie après 1501 près d’Avoines et le fief de vélort.
    ma question est simple. Connaissez-vous les propriétaires actuels de cette ancienne demeurance?
    Bien à vous
    Philippe Dien-Jahan

    Répondre

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis