HISTOIRE

 

Cette « ville nouvelle » fut d’abord un « lieu divin » (Dives Locus) connu sous le nom de Richeloc, propriété des seigneurs de Mosson (Braye-sous-Faye), où Hugues de Mosson fit construire en 1201 un manoir, qui deviendra plus tard le château de Richelieu.

Vue aérienne avec l'ancienne configuration de la Place du Marché
Vue aérienne avec l’ancienne configuration de la Place du Marché

Le domaine resta propriété de la famille de Mosson jusqu’au début du 15ème siècle, époque où il appartint à la famille de Clérembault, suite au mariage de Gilette de Mosson avec Jean de Clérembault. Par la suite, Louis de Clérembault, petit-fils de Jean, maître d’hôtel de la reine Marie d’Anjou, légua tous ses biens à son neveu : François du Plessis.

Un fils de ce François, prénommé également François, épousa Anne le Roy, fille de Guyon le Roy, seigneur du Chillou (voir Jaulnay), et fut le père de Louis du Plessis (mort en 1551).

François IV du Plessis
François IV du Plessis

François IV du Plessis, fils de Louis, (mort en 1590), épousa Suzanne de la Porte et ils eurent trois fils : Henri du Plessis, tué en duel en 1619, Alphonse Louis du Plessis, évêque de Luçon, archevêque d’Aix et de Lyon, cardinal et grand aumônier de France, et enfin Armand Jean du Plessis, plus connu sous le nom de Richelieu.

Richelieu en 1620
Richelieu en 1620

Richelieu légua la plus grande partie de ses biens à Armand Jean Vignerot du Plessis, 2ème duc de Richelieu, (1629-1715), petit-fils de sa sœur Françoise du Plessis.

Richelieu par Philippe de Champaigne
Richelieu par Philippe de Champaigne

Le domaine appartint ensuite à Louis François Armand Vignerot du Plessis (1696-1788), maréchal de France, puis à Louis Antoine Sophie (mort en 1791) et enfin à Armand Emmanuel Sophie Septimanie (1766-1822).

Louis-François Vignerot du Plessis
Louis-François Vignerot du Plessis

Ce dernier émigra en 1791 et ses biens furent confisqués mais il les récupéra à son retour en France en 1815. Gouverneur d’Odessa pendant le règne de Napoléon, il devint ensuite Président du Conseil des ministres de 1815 à 1818 puis de 1820 à 1821.

Armand-Emmanuel Vignerot du Plessis
Armand-Emmanuel Vignerot du Plessis

Après la mort du cardinal, la ville cessa de se développer, mais continua d’avoir d’illustres visiteurs, tels Louis XIV, La Fontaine ou Voltaire. En 1790, Richelieu fut séparée du Saumurois pour intégrer le tout nouveau département de l’Indre-et-Loire.

Gare de Richelieu en 1960
Gare de Richelieu en 1960

Une ligne de chemin de fer Richelieu/Chinon fonctionna jusqu’en 1974. Elle devint à partir de cette date une ligne touristique rendue célèbre grâce au film Bons baisers de Hong Kong (film d’Yvan Chiffre de 1975) et utilisée dans 70 films. Cette ancienne ligne est actuellement (2016) en cours de transformation pour devenir une voie verte.

2 ont commenté “Richelieu

  • Lebègue a écrit le :

    Bonjour Monsieur,
    Je fais actuellement une recherche historique sur une maison qui se trouve rue de Loudun et j’aimerai savoir d’où vient le plan de la ville ci-dessus (plan vert avec les dates de construction des maisons) et à quoi correspondent les numéros qui y figurent ?
    Je vous remercie beaucoup.
    Sincères salutations.
    Patricia Lebègue
    http://www.lieuxetmemoire.com

    Répondre
    • a écrit le :

      Je ne peux malheureusement pas répondre à vos deux questions, car je ne me souviens plus où j’ai photographié ce plan ! Peut-être dans l’article de Marie-Pierre Terrien (voir BSAT 11.4 2010) ou dans celui de Christine Toulier (voir BSAT 9.7 1993). Vous pouvez aussi contacter directement Marie-Pierre Terrien sur son site https://mariepierre-terrien.com/

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis