Le nom de cette commune, située sur la rive gauche de l’Indre, au nord de Chinon, résulte de la fusion, en 1860, des communes de Rigny et d’Ussé. Le nom de Rigny apparaît au 12ème siècle, dans le cartulaire de l’abbaye de Cormery sous la forme Renniacus, venant de Reginiacus ou « domaine de Reginius (patronyme gaulois) » ; celui d’Ussé apparaît pour la première fois au 6ème siècle, sous la forme Ucerum, signifiant, soit « domaine d’Hucho (patronyme germanique), soit « domaine d’Uccius ».

zoom_227

Selon l’étude très complète supervisée par Élisabeth Zadora-Rio et Henri Galinié (voir RACF 31, 1992), les fouilles dirigées par ces deux archéologues entre 1986 et 1991 ont mis en évidence sur le plateau qui surplombe le château d’Ussé :

            Du matériel lithique paléolithique,

            Une occupation néolithique,

            Plusieurs sites gallo-romains, contenant des tuiles, des tessons de céramique commune et sigillée, datés du 1er au 4ème siècle après JC.

            Des carrières gallo-romaines de pierre calcaire et une voie liée à cette exploitation.

Carte des sites fouillés
Carte des sites fouillés

Sous l’ancien cimetière qui jouxte l’église de Rigny, se trouvait un bâtiment gallo-romain composé de deux ailes situées de part et d’autre d’une cour, avec, peut-être, des thermes, comme le montrent les éléments de canalisation retrouvés.

Élément de canalisation provenant de Rigny
Élément de canalisation provenant de Rigny

Plusieurs objets de l’âge du bronze (hache à talon, pointe de lance, épées, tasse) ont été trouvés dans la Loire, en face du Jard (nord-est du bourg).

 

Épée de l'âge du bronze, provenant de Rigny-Ussé(écomusée du Véron)
Épée de l’âge du bronze, provenant de Rigny-Ussé(écomusée du Véron)

On peut aussi noter qu’il existe, au nord, de Rigny, le lieu-dit Le Gros Chilloux, ce qui indique sans doute la présence à cet endroit d’un mégalithe disparu.

Pointe de lance de l'âge du bronze, provenant de Rigny-Ussé(écomusée du Véron)
Pointe de lance de l’âge du bronze, provenant de Rigny-Ussé(écomusée du Véron)

Dans le parc, à l’ouest du château, on peut voir une vingtaine de petits tumulus, assez mystérieux ; pour le comte de la Bouillerie (voir son article dans BSPF, 46,3-4, 1949), ils auraient été inclus dans une enceinte néolithique et l’un d’eux, fouillé avec l’aide d’Ernest Montrot, contenait des micro-dolmens (pierres debout de 25 cm de haut, recouvertes d’une pierre à plat) reliés par des rangées de pierres. Selon les propriétaires du château (famille de Blacas), des objets en bronze, en silex et en fer ont été découvert dans un autre. Enfin, Louis Dubreuil-Chambardel a trouvé dans un autre tumulus des sépultures par incinération et des tessons de céramiques, qu’il date du premier âge du fer (Hallstatt). Cependant, il semblerait que beaucoup de ces tumulus soient beaucoup plus tardifs ou aient été réutilisés à l’époque gallo-romaine ou au moyen-âge.

large

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis