Le château de Fontenay était à l’origine une construction rectangulaire, entourée de douves avec une enceinte flanquée de quatre tours. Il subsiste une partie des douves, la tour d’angle nord-ouest, cylindrique, conservant les corbeaux de ses mâchicoulis et des vestiges du bâtiment qui s’étendait entre elle et la tour nord-ouest, sur lesquels a été construit un bâtiment et une tour nouvelles entre 1947 et 1949. L’ensemble, laissé à l’abandon depuis le début des années 1950, a été restauré à partir de 2014 et on peut maintenant y louer des chambres d’hôtes.

Fontenay : château restauré
Fontenay : château restauré

Au 15ème siècle le fief devint la propriété de la famille Isoré (de Sorigny) et fut dès lors appelé Fontenay-Isoré.

Le premier Isoré connu est Pierre Isoré, mentionné en 1145.

Suite au mariage en 1372 de Jean II Isoré, seigneur de Varennes (Azay-sur-Cher), Chambourg, la Tour de Sorigny, etc. avec Jeanne d’Angle, dame de Pleumartin (86), la famille devint Isoré de Pleumartin. Ceux-ci ont comme enfants :

1/ Jean III, tué en 1424 à la bataille de Verneuil

2/ Catherine, qui épousa Jacques I de Thais, seigneur de Thais (Sorigny) ; leur fils : Jacques II de Thais, chambellan de Louis XI, épousa Françoise d’Aloigny, dame de Sepmes.

Un descendant de Jean II Isoré de Pleumartin, Jean V (1423-1488), seigneur de la Tour Isoré, fut lui aussi chambellan de Louis XI ; son petit-fils Jean VII, dit Janot, (mort en 1567) épousa Louise de Liniers, dame d’Hervault (79) et la famille devint alors Isoré d’Hervault de Pleumartin.

Un descendant de Jean VII : Georges Isoré d’Hervault de Pleumartin, fut lieutenant-général de la Touraine en 1644 et son fils Mathieu Isoré (1647-1716) fut archevêque de Tours.

Fontenay-Isoré (mai 2017)
Fontenay-Isoré (mai 2017)

Un frère de Jean II : Geoffroy Isoré (mort vers 1409) fut le père de Jean Isoré, seigneur de Fontenay (Saint-Bauld); le petit-fils de ce dernier, prénommé également Jean, épousa en 1499 Philippes de Menou et ils eurent pour enfants :

François l’aîné, dit le Capitaine Isoré, un des cent gentilhommes de la Maison du roi, seigneur de Fontenay-Isoré, tué avec son fils lors du siège d’Anvers en 1585.

Antoine le jeune Isoré, seigneur de Fontenay-Isoré, abbé de Preuilly et prieur de la collégiale de Loches, où il fonda un collège.

Jacques Isoré, chevalier de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem, abbé de Ballan.

La seigneurie de Fontenay-Isoré passa ensuite aux deux filles de François Isoré : Louise Isoré, qui épousa vers 1583 François de Vonnes (qui signait François de Fontenay-Isoré) et Anne Diane Isoré, qui épousa en 1592 Jean Cantineau, seigneur de Comacre (Sainte-Catherine de Fierbois).

Les seigneurs de Fontany-Isoré furent ensuite Jean de Vonnes, (cité en 1630), fils de François et époux de Marie Chadieu, dame d’Azay-sur-Indre puis leur fils François de Vonnes (cité en 1663), qui avait épousé en 1649 Madeleine Luthier de Saint-Martin, fille de René Luthier baptisé en1586 à Loches.

La seigneurie passa ensuite au frère de Madeleine Luthier : René Luthier de Saint-Martin, auditeur à la Cour des comptes, qui avait épousé en 1663 Anne de la Ferté, avec qui il eut 16 enfants.

Fontenay-Isoré : ancienne tour
Fontenay-Isoré : ancienne tour

En 1718, le fief fut acheté, en même temps que celui de Dolus, par Jean Louis Barberin, comte de Reignac (mort en 1719), lieutenant-gouverneur de Touraine ; il passa ensuite aux deux filles de ce dernier Julie Céleste (1696-1754), épouse de Charles Yves Thibault de la Rivière (mort en 1781), seigneur de Paulmy et Marie Louise Angélique, mariée en 1724 à Charles Louis François de Campet.

La petite-fille de Julie Céleste : Marie Louise Julie Thibault de la Rivière (1737-1770) épousa en 1754 Michel Roch Gilbert du Motier, marquis de la Fayette, tué en 1759 à la bataille de Minden, et fut la mère de Marie Joseph Roch Motier de la Fayette (1754-1834), le bien connu Marquis de la Fayette, qui fut le dernier seigneur de Fontenay-Isoré !

photo-01-2ebbfab

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis