Le nom de cette paroisse apparaît pour la première fois au 13ème siècle, sous la forme « paroisse de Saint Benignus » puis au 14ème siècle sous la forme « paroisse de Sainct Berancht ». Il s’agit sans doute d’une confusion entre deux saints peu connus par ailleurs : saint Benignus (le Bienveillant) serait, selon les uns, originaire de Smyrne et aurait évangélisé la Gaule, avant d’être martyrisé à Dijon, et selon les autres, un évêque d’Armorique  enterré dans la région, après être venu faire un pèlerinage à l’abbaye Saint-Martin de Tours, tandis que saint Branchs aurait été un ermite, du nom de Brachhio (Ourson), ancien serviteur du roi des Burgondes, Sigismond, beau-père du roi mérovingien Thierry 1er (fils de Clovis). Saint Grégoire, né lui-même en Auvergne et évêque de Tours de 573 à 594, parle de lui comme d’un ami. Quoi qu’il en soit, rien n’est sûr mais les deux saints sont réunis ici puisque l’église de Saint-Branchs est dédiée à Saint Bénigne (voir ci-après).

Ancienne voie entre Saint-Branchs et Cormery (mai 2011)
Ancienne voie entre Saint-Branchs et Cormery (mai 2011)

Le territoire de cette paroisse a été occupé dès le néolithique comme le montre la découverte de pointes de flèches, de haches et de poignards ; par ailleurs les photographies aériennes de Jacques Dubois ont fait apparaître des formes quadrangulaires datant de l’époque protohistorique ainsi que des traces de voies gallo-romaines, notamment celle allant de Nouâtre à Athée-sur-Cher, (via Sainte-Catherine et Cormery), qui traversait l’Échandon, non, comme on le dit, sur le Pont-Girault, dit aussi le Pont Romain ou le Pont-aux-fées, qui est en réalité du 13ème siècle, mais à gué, à côté de ce pont, comme cela est encore visible sur le terrain.

Le Pont Girault (mai 2011)
Le Pont Girault (mai 2011)

La paroisse de Saint-Branchs formait une châtellenie et une prévôté qui dépendait du chapitre de la cathédrale de Tours.

Au 19ème siècle, René Aimé Besnard, né à Saint-Bauld en 1821 et installé à Saint-Branchs comme maréchal des forges, fabriqua « une machine à battre », considérée comme l’ancêtre des « moissonneuses-batteuses« .

Saint-Branchs est connu pour sa foire aux melons qui a lieu le 29 août, héritage possible de la foire aux bestiaux du Moyen Age qui portait le nom de « la Collesse », selon le dictionnaire de Carré de Busserolles.

Ancien lavoir (carte postale)
Ancien lavoir (carte postale)

Il y avait, dans le bourg, un lavoir, aujourd’hui disparu, qui était alimenté par la dernière éolienne Bollée, installée dans la région en 1900. Un autre lavoir se trouve au lieu-dit La Fontaine.

Lavoir de La Fontaine (mai 2017)
Lavoir de La Fontaine (mai 2017)

Depuis le moyen-âge et jusqu’à la fin du 19ème siècle, toute la région était planté de vignes et il reste, ça et là, quelques loges de vignes, comme celle de l’Étang.

Loge de vigne de L'étang (mai 2011)
Loge de vigne de L’étang (mai 2011)

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis