LE DOLMEN DES BOMMIERS

 

La Pierre-Fondue est un dolmen qui se trouve aux Raudières, à 3,4 km au sud-ouest du bourg mais qui, cependant, est couramment appelé le dolmen de Bommier, du nom d’un hameau situé à proximité et cité en 1088, dans la charte 160 du Cartulaire de l’abbaye de Noyers, sous la forme villa Bomet, ce qui indique qu’il y avait là un domaine agricole existant déjà à l’époque gallo-romaine.

Dessin Casimir Chevalier
Dessin Casimir Chevalier

Il est composé de 3 supports, dont l’un fait 3 m. de long et d’une table de 3,5 x 2,3 m. L’ensemble est fortement incliné, d’où le nom de Pierre-Fondue et une autre table est en partie enterrée. Il est ouvert à l’est, comme tous les dolmens de la région.

I

Il fut signalé en 1842 à la Société archéologique de Touraine par l’abbé Jean-Jacques Bourassé (voir MSAT 1 1942, pages 57/58) ; on croyait à cette époque que les mégalithes avaient été élevés à l’époque celtique (d’où les noms de dolmen, menhir, etc.) et que les dolmens étaient des tables sacrificielles sur lesquelles les druides immolaient des êtres humains ; c’est pourquoi l’abbé Bourassé interpréta une rainure naturelle comme une rigole destinée à recueillir le sang des victimes !

 

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis