ÉGLISE SAINT-HILAIRE

Il faut ensuite faire demi-tour et continuer cette rue du Plaisir en direction du centre ; on traverse l’ancienne voie ferrée Port-Boulet/Port-de-Piles[1] (l’ancienne gare, à gauche, a été transformée en salle polyvalente) et on arrive sur la D740 ; on prend à droite et juste avant l’auberge du Val de Vienne, une rue, à gauche, conduit vers l’ancien bourg où se trouvaient l’église, la mairie et l’école.

L’Église Saint-Hilaire, du 12ème siècle, a probablement remplacé une église antérieure construite à l’emplacement d’un temple gallo-romain, dont de nombreux fragments de céramique ont été trouvés dans le cimetière, qui entoure l’église (pour les clés, s’adresser à la mairie).

Église Saint-Hilaire (juin 2013)

La nef unique et le chœur carré à chevet plat sont couverts par des voûtes angevines. Le portail est en plein cintre ; Les plafonds de la nef et du chœur présentent plusieurs clefs de voûte peintes ; Le clocher du 12ème siècle est surmonté d’une toiture en bâtière ; il a été restauré au 20ème siècle ; la voûte du chœur, complètement effondrée dans la seconde moitié du 18ème siècle, n’a été reconstruite qu’en 1880.

Graffiti sur le mur de l’église (juin 2013)

La chapelle seigneuriale a été construite dans le premier quart du 16ème siècle par Louis Aymar ; la clef de voûte représente le blason de la famille Aymar (voir histoire).

Sur le mur sud de l’église, on peut distinguer six cadrans canoniaux ainsi qu’un ex-voto de mariniers représentant un bateau de la Vienne.

Cadran canonial (juin 2013)

Le presbytère en face de l’église a été construit en 1740 ; le mur de clôture a été abattu en 1859 pour construire, dans un style néo-classique une mairie et une école ; plusieurs marques de crues se trouvent sur cette ancienne mairie (à gauche quand on regarde le presbytère).

Ancien presbytère (juin 2013)

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis