Thais

 

Ce toponyme, issu du gaulois attegia, désignant une maison rurale gaulois, est cité pour la première fois, au début du 13ème siècle, sous la forme Terra de Tax dans le cartulaire de l’archevêché de Tours ; on trouve ensuite Petrus de Tais, miles (1257), Ma gaignerie de Thais (1358), Pierre de Taix (1383), Ceulx de Tex (1454), La grande voierie de Thays (1583).

Le fief, qui relevait de l’archevêché de Tours appartint du 13ème au 16ème siècle à la famille de Thaix puis jusqu’à la fin du 17ème siècle à la famille alliée de Sanzay, René de Sanzay ayant épousé Charlotte de Thaix en 1583. Au 18ème siècle la propriété appartenait à Gilles Anguille des Ruaux, trésorier de France au bureau des finances de Tours, également propriétaire du Châtelet à Thilouze et de Candé à Monts.

14 Thais
Ancien pigeonnier du château de Thais (avril 2017)

Le château, du 16ème siècle, fut démoli en 1853 et il n’en reste qu’un pigeonnier, contenant 600 boulins, maintenant perdu au milieu des bâtiments modernes d’ISOPARC !

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis