LE BOURG

Près de l’entrée du cimetière, on peut observer deux bornes qui étaient autrefois au bord de la route allant du château à l’ancienne voie royale Paris-Bordeaux. La plus petite (à droite de la porte du cimetière) n’a pas d’inscription ; l’autre, qui était au carrefour des deux routes, porte l’inscription suivante « routte de Villeperdue et Boisbonnard de 1600 T (1600 toises = 3 km environ) à la charge des habitants de la paroisse de Villeperdue 1757 » ; elle a été placée à côté du cimetière en 1967.

L’église de Villeperdue, dédiée à saint Jacques, a été entièrement reconstruite au début du 20ème siècle par les architectes Guérin père et fils (voir Pouzay) avec sept vitraux de Lux Fournier, maître-verrier à Tours, dans le chœur et dans l’avant-chœur (voir ci-dessous L’Immaculée Conception et Saint-Jacques ci-dessous) ; cette église a remplacé un sanctuaire qui remontait peut-être au 10ème siècle.

    

Lors de la rénovation de la clinique Saint-Gatien (près de la cathédrale de Tours) en 1994, huit des dix vitraux réalisés  au 19ème siècle par Jean Fournier, père de Lux Fournier, pour la chapelle de cette clinique, furent enlevés et restaurés par l’atelier Van Guy de Continvoir puis placés en 2003 dans la nef de l’église de Villeperdue (voir ci-dessus la crucifixion de Pierre).

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis