Décès de Saint-John Perse

Saint-John_Perse_1960Prix Nobel de Littérature en 1960

 

 Récitation à l’éloge d’une Reine  (daté de 1907).

« Haut asile des graisses vers qui cheminent les désirs d’un peuple de guerriers muets avaleurs de salive, ô Reine ! romps la coque de tes yeux, annonce en ton épaule qu’elle vit ! ô Reine, romps la coque de tes yeux, sois-nous propice accueille un fier désir, ô Reine ! comme un jeu sous l’huile, de nous baigner nus devant Toi, jeunes hommes ! »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Date : vendredi 26 août 2016 - 08:58

Lieu :

Adresse :

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis