RUES DES MAISONS ROUGES

Rue des Loutières : voir toponymes.

Rue du Barrage  (VC 300) : ainsi nommée en souvenir du barrage hydro-électrique, élevé en 1924 pour les besoins des papeteries de La Haye-Descartes (aujourd’hui Descartes). Ce barrage comprenait un batardeau de 70 m et une petite usine hydro-électrique ; il passa sous le contrôle de l’EDF en 1946. « L’effacement » de ce barrage, décidé en 1994 dans le cadre du plan Loire grandeur nature, fut réalisé en 1998, malgré l’opposition des élus locaux qui y voyaient une perte de ressources importantes, apportées par les impôts locaux et par l’aménagement touristique du plan d’eau constitué par la retenue du barrage ; l’objectif de cette suppression était de permettre la circulation des poissons migrateurs (aloses, lamproies, saumons) mais, dans la région, les avis divergent sur l’impact de  cette destruction.

Ancien barrage du Bec des deux eaux
Ancien barrage des Maisons Rouges

Rue du Bec des deux eaux (VC 11) : voir toponymes ; conduit vers les Prés verts (La Celle Saint-Avant)

Rue du Gite : ainsi nommée parce qu’il y a un gîte rural dans cette rue.

2 ont commenté “9. Toponymes et rues de Nouâtre

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis