Chabert de Prailles

André Chabert de Prailles (1787-1851), ancien chef de bataillon (commandant), fut maire de Nouâtre de 1843 à 1851 ; il était propriétaire du château de la Championnière à Veigné et de la maison des Chapelles, rue des Templiers, à Nouâtre, qui n’est autre que l’ancienne commanderie des Templiers (voir Lieux de Nouâtre).

Nommé maire pour la première fois le 2 avril 1843, il fut renommé le 16 août 1846 puis élu maire le 20 août 1848 par 35 voix sur 35 votants des 130 inscrits. Il décéda brusquement le 21 août 1851 et fut remplacé comme maire par son adjoint Pierre Duchesne, cultivateur à Noyers, dont le fils : Pierre-Étienne Duchesne sera aussi maire de Nouâtre.

N’ayant pas d’enfant, il légua sa maison de Nouâtre à sa gouvernante : Catherine Gachereau.

Louis Athanase Chabert de Prailles (1792-1881), son frère, eut des démêlés avec le nouveau maire : Pierre Duchesne, que le préfet fit démissionner en 1854.

Ces deux frères étaient les fils de

Pierre François Chabert de Prailles, (né en 1747), écuyer et garde du corps du roi, qui avait épousé en 1779 de Louise Bonne de Couet, dont la  famille, alliée à la famille de Quinemont, seigneur de Varennes, possédait la Tourmellière à Ligueil.

La soeur de ce dernier Jeanne Amable Chabert de Prailles (1749-1803)  épousa Claude Henri Odart de Rilly (1728-1801), seigneur de Rilly-sur-Vienne.

Pierre François et Jeanne Amable étaient les enfants de Louis François Chabert de Prailles (mort en 1779), président-trésorier de France au bureau des finances de la Généralité de Tours, et de Jeanne Françoise Petiteau (1728-1764).

Signature d’André Chabert de Prailles sur le registre municipal (1846)

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis