Guennon de Nouâtre et ses successeurs

Il est cité comme seigneur de Nouâtre dans les Chroniques des comtes d’Anjou ; ses successeurs furent son fils Marric de Nouâtre (mort vers 1025), cité dans la charte 36 du cartulaire de Marmoutier,  puis Malran (voir ci-après), fils de Marric, qui était également le père d’Archambault le Long, père d’Antier de la Motte et grand-père de Dame Odile, épouse d’Yvon, seigneur de Tavant, dont les fils (les Fils-Yvon) ont, pendant longtemps, donné leur nom au château de la Motte (voir les seigneurs de Nouâtre).

Le Bois Physivon, près de Tavant

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis