Guillaume de Sainte-Maure et sa famille

Il y a, dans l’histoire de Nouâtre, deux Guillaume de Sainte-Maure :

Le premier était le fils d’Hugues I de Sainte-Maure, dit Hugues l’Ancien (1030-1115), fils de Josselin le Poitevin, compagnon de Foulques Nerra et d’une fille de Jean de Chinon ; c’est lui qui a donné son nom à la rue Guillaume (voir lieux de Nouâtre).

Extrait de la charte 139 (de 1087) du cartulaire de l’abbaye de Noyers : « Un jeune homme, fils d’un des plus nobles princes de Touraine : Hugues de Sainte-Maure, nommé Guillaume, orné des meilleures mœurs et d’honnêtes actions, très cher au duc d’Aquitaine, fut atteint d’une grave maladie, pendant qu’il assiégeait avec ce même duc une place-forte de Gascogne ; comme il comprit qu’il était très proche de la mort, il demanda au duc d’être transporté dans sa patrie et il ordonna aux hommes de son père de lui rapporter son corps pour le faire enterrer dans l’église de la Sainte Mère de Dieu, qu’on appelle Noyers, où sa mère avait déjà été enterrée. »

Le second Guillaume de Sainte-Maure (1130-1209), seigneur de Sainte-Maure et de Nouâtre, était le fils d’Hugues II de Sainte-Maure et d’Avoïse de Montgoger.

Son père, Hugues II de Sainte-Maure, dit Hugues le Jeune (mort vers 1159), était le fils de Goscelin de Sainte-Maure, fils d’Hugues l’Ancien, et de Falcabella ; ses parents s’étaient mariés dans « l’atrium de l’église Saint-Révérent » (Noyers 296) ; Goscelin de Sainte-Maure et son frère Hugues furent tués dans un combat et enterrés dans l’abbaye de Noyers.

Blason de Guillaume II de Sainte-Maure

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis