Fontaine Saint-Révérend

Selon Les pérégrinations des reliques : Saint Révérend de Nouâtre, de Pierre Leveel (BSAT 37. 1972), le corps de Saint Révérend, originaire de Bayeux, fut transporté vers 850 par un groupe de moines de Cérisy qui fuyaient les Normands et qui se fixèrent à Nouâtre « peut-être parce qu’il y avait déjà là à cette époque un lieu fortifié capable de protéger le corps saint ».

Mais il existe aussi une légende (rapportée par le Bréviaire de Tours et par la fresque de l’église), selon laquelle « né et ordonné prêtre à Bayeux, saint Révérend serait venu prêcher l’évangile en Touraine et se serait retiré à Nouâtre, où il serait mort. (…) dans un endroit situé non loin de la Vienne, à la source d’une fontaine, dont les eaux, sanctifiées par l’apôtre du pays, guérissaient de la folie. (…) On y montrait au siècle dernier, un gros caillou qui avait servi au saint pour reposer sa tête ; on prétendait que le jour de sa fête, ce caillou se couvrait d’une matière rougeâtre comme du sang, et qui se coagulait à l’air ».

Fontaine Saint-Révérend (photo Jack Chazal)

En 1869, l’abbé Casimir Chevalier écrit dans ses Promenades pittoresques en Touraine : « La réputation [de saint Révérend] subsiste encore comme aux siècles de vive foi et quand, dans les cantons voisins, une personne est atteinte d’aliénation mentale, on a encore recours à saint Révérend. C’est même une grave injure de conseiller à quelqu’un « le voyage de Nouâtre ».

Carré de Busserolle, pour sa part, indique que les reliques de saint Révérend se trouvaient encore dans l’église de Nouâtre en 1789 et que « Messieurs d’Argenson ont érigé un petit monument sur la fontaine de saint Révérend. Il a une forme d’autel et une croix dessus, le tout de pierre, sous lequel autel coulent les eaux de la fontaine. On a gravé sur le devant de l’autel du côté de l’orient, ces lettres D.U.P.V.M. et S. Reverentio Argensonis devovebant ».

Fontaine Saint-Révérend (photo Jack Chazal)

En 1968, dans une communication faite à la Société archéologique de Touraine (voir BSAT 35), l’abbé Bourderioux précisa que « l’édicule et l’autel furent détruits par les révolutionnaires à la fin du 18ème s. et les pierres servirent à construire la maison de Louis-François de Volivert (voir Gens de Nouâtre) notaire du pays et ardent jacobin. Des restes d’inscription se lisent encore sur certaines de ses pierres ».  L’abbé Bourderioux parle aussi d’ « un assez grand bassin rectangulaire de pierre qui porte en belles capitales sur son rebord méridional l’inscription suivante : PRIEZ DIEV POUR MESS ET MESD DARGESON » (voir Gens de Nouâtre).

Pierre provenant de la Fontaine Saint-Révérend dans l’ancienne maison Devaulivert

L’abbé Bourderioux signale enfin « un barrage et un bélier hydraulique » qui avaient été installés au 19ème  siècle « un peu plus bas vers la rivière, sur le ruisseau qui sert d’égout à la fontaine. » Un grand nettoyage de la fontaine fut réalisé en 1968 ; il permit à Jack Chazal (voir Gens de Nouâtre)  de prendre une série de photographies. Ce lieu est aujourd’hui une propriété privée et, s’il conserve un grand charme, on ne voit plus grand-chose des installations signalées.

4 ont commenté “4. Lieux de Nouâtre

  • a écrit le :

    Bonjour
    J’habite dans ‘une ancienne ferme appelée improprement La Ferme du temple’….vous serez tres bienvenue chez nous, l’ancien donjon est maintenant un peu plus visible…je serais interesse a savoir s’il y a un nom ancien de notre ferme…j’ai vue quelques part que le nom de la rue vers Noyers s’appelle ‘rue du Temple’
    Cordialement
    Roger Dawes
    0247653238

    Répondre
  • a écrit le :

    Non, je ne connais pas l’ancien nom de cette ferme, dont une partie a été construite sur l’ancien moulin banal de Nouâtre. Je ne connais pas non plus la « rue du Temple » ; il existe par contre la « rue du moulin du Temple » qui rappelle l’ancien moulin des Templiers, aujourd’hui ferme transformée en maison d’habitation située dans le prolongement de l’allée romaine.

    Répondre
  • C. NICOLAS a écrit le :

    Est-il possible de visiter l’église de Noyers ?

    Répondre

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis