5- Félix Gras

Né à Malemort du Comtat en 1844, Félix Gras devint clerc de notaire chez Jules Giera (le frère de Paul) puis s’installa comme notaire à Villeneuve les Avignon à la fin du Second Empire, dans «une maison que désignent des panonceaux tabellionnaires » écrit Mallarmé en 1870 dans une lettre à William Bonaparte-Wyse Il devint juge de paix à Avignon en 1879.

Gras Félix (jeune)
                  Félix Gras

Auteur de La Carmagnole (1868), pièce de théâtre qui fut interdite, de Li Carbonié (1876), ode à la nature, de Toloza (1881), de Lou Roumencero Prouvençau (1887), geste provençale, de Li Papalino (1891), recueil de contes, de Li Rouge dóu Miejour (1896) (Les Rouges du Midi), roman qui fut publié en feuilleton dans Le Temps.

Il habitait alors rue Sainte Praxède (aujourd’hui rue Félix Gras). Il mourut en 1901.


6 ont commenté “13- Mallarmé et les félibres

  • FABRE a écrit le :

    Je recherche le discours, en occitan, prononcé par Ernest FERROUL maire de Narbonne en 1912 pour la Sainte Estelle qui eut lieu dans sa ville.

    Où le trouver?

    Merci de votre aide
    Pierre FABRE

    Répondre
  • a écrit le :

    Well written article.

    Répondre
  • a écrit le :

    A une époque où il est très facile « d’annexer » des personnalités très complexes comme MALLARME ou DEBUSSY et CEZANNE pour en faire les parangons de la modernité idéologisée il est sain de replaçer leur oeuvre comme leur personne dans le contexte de leur époque:: ils avaient ,de surcroit, des LIENS AUTHENTIQUES et des Attaches puissantes à leur Pays et à leur Terre ce qui aujourd’hui n’est plus véritablement de mode mais ,au contraire, quasiment banni sinon condamné! LE CARDONNEL fut un grand ami de ma famille à VALENCE : il était un Poète authentique et un homme simple dévoré par la FOI, je mettrai en ligne à nouveau, quelques manuscrits inédits de lui, rédigés rue des moulins à l’époque où il était hebergé chez les Trinitaires dans l’ancienne villa GENEST…

    Répondre
  • nicolas a écrit le :

    Bonjour , je voudrais savoir oû trouver des extraits de receuilles de JOSEPH ROUMANILLE

    Répondre
  • Bouisson Michel a écrit le :

    Toutes les rééditions, l’intégrale des oeuvres de Joseph Roumanille sur le catalogue du CREDD’O, 12 ave Auguste CHABAUD, 13690 GRAVESON, tél. 04 32 61 94 06 / 06 87 31 11 03, ass.creddo@wanadoo.fr, http://www.creddo.info

    Répondre
  • Alain Guingal a écrit le :

    Comment peut on voir meme de l extérieur cette villa des chênes verts.?Etant Avignonais je vois de loin cette magnifique demeure,qu hélas les monuments historiques ne cherchent pas à mettre en valeur…..une honte.

    Répondre

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis