8- William Charles Bonaparte-Wyse

William Charles Bonaparte-Wyse (1826-1892) était, par sa mère, le petit-fils de Lucien Bonaparte, frère aîné de Napoléon.

William_Bonaparte-Wyse
                  Bonaparte-Wyse


Riche officier irlandais et poète, membre de la Société orientale de France, Bonaparte-Wyse vint à Avignon en 1859 pour rencontrer un des frères de Théodore Aubanel : Charles Aubanel (1827-1880) qui était lui aussi membre de cette Société et c’est à cette occasion qu’il fit la connaissance du Félibrige par lequel il fut séduit ; il apprit alors le provençal et écrivit des poèmes en provençal qu’il signait lou felibre de l’Esmeraudo (émeraude) ; il publia notamment, en 1867, Li Parpaioun Blu (le papillon bleu). Il eut plusieurs demeures à Avignon, au 37 rue de la Bonneterie puis au 5 rue du Pont Trouca où, le 21 mai 1876 naquit un de ses fils : Napoléon-Estelle.

Le 18 mars 1868 Bonarparte-Wyse écrit à Théodore de Banville : « Notre charmant ami, Stéphane Mallarmé, avec lequel depuis quelques semaines je suis très lié, m’a fait bien connaître votre âme visible et rayonnante à travers vos vers. (…) M. Mallarmé me prie de vous dire en son nom mille amitiés. Il va vous écrire bientôt une longue lettre qu’il aurait déjà faite ; si ce n’était pas qu’il a été souffrant d’une longue et grave maladie. Il se trouve mieux à présent. L’air d’Avignon, je crois, lui porte la santé. »

En août 1871, Mallarmé, lors de son voyage en Angleterre, séjournera dans le manoir que William Bonaparte-Wyse avait près de Bath (sud-ouest) et écrira le sonnet Dans le jardin sur l’album de Mme Ellen Bonaparte-Wyse.

La jeune dame qui marche sur la pelouse

Devant l’été paré de pommes et d’appas,

Quand des heures Midi comblé jette les douze,

Dans cette plénitude arrêtant ses beaux pas,

L’année suivante, au cours d’une autre felibrejado organisée cette fois par Nicolas de Semenow, dans sa propriété du Chêne Vert aux Angles, le célèbre poète romantique espagnol Zorilla y Moral offrit aux félibres, au nom des catalans, une coupe d’argent, pour laquelle Mistral composa la Cansoun de la Coupo qui deviendra la Coupo Santo et l’hymne du Félibrige.

6 ont commenté “13- Mallarmé et les félibres

  • FABRE a écrit le :

    Je recherche le discours, en occitan, prononcé par Ernest FERROUL maire de Narbonne en 1912 pour la Sainte Estelle qui eut lieu dans sa ville.

    Où le trouver?

    Merci de votre aide
    Pierre FABRE

    Répondre
  • a écrit le :

    Well written article.

    Répondre
  • a écrit le :

    A une époque où il est très facile « d’annexer » des personnalités très complexes comme MALLARME ou DEBUSSY et CEZANNE pour en faire les parangons de la modernité idéologisée il est sain de replaçer leur oeuvre comme leur personne dans le contexte de leur époque:: ils avaient ,de surcroit, des LIENS AUTHENTIQUES et des Attaches puissantes à leur Pays et à leur Terre ce qui aujourd’hui n’est plus véritablement de mode mais ,au contraire, quasiment banni sinon condamné! LE CARDONNEL fut un grand ami de ma famille à VALENCE : il était un Poète authentique et un homme simple dévoré par la FOI, je mettrai en ligne à nouveau, quelques manuscrits inédits de lui, rédigés rue des moulins à l’époque où il était hebergé chez les Trinitaires dans l’ancienne villa GENEST…

    Répondre
  • nicolas a écrit le :

    Bonjour , je voudrais savoir oû trouver des extraits de receuilles de JOSEPH ROUMANILLE

    Répondre
  • Bouisson Michel a écrit le :

    Toutes les rééditions, l’intégrale des oeuvres de Joseph Roumanille sur le catalogue du CREDD’O, 12 ave Auguste CHABAUD, 13690 GRAVESON, tél. 04 32 61 94 06 / 06 87 31 11 03, ass.creddo@wanadoo.fr, http://www.creddo.info

    Répondre
  • Alain Guingal a écrit le :

    Comment peut on voir meme de l extérieur cette villa des chênes verts.?Etant Avignonais je vois de loin cette magnifique demeure,qu hélas les monuments historiques ne cherchent pas à mettre en valeur…..une honte.

    Répondre

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis