6-Portrait de Mallarmé peint par Édouard Manet en 1876 (Musée d’Orsay). A propos de ce portrait Paul Verlaine écrit en 1884 dans la revue Lutèce : « Manet a peint Mallarmé dans une attitude et à un âge immémoriaux en dépit des cigares et veston qu’affectionnait pour ses portraits d’hommes le grand artiste moderniste, si intuitif et si fin, sous le dandysme de sa bonhommie. Ici le poète est en quelque sorte apothéosé, immortalisé. ».

Le poète symboliste et romancier belge Georges Rodenbach, pour sa part, écrit en 1895 dans ses Notes sur Mallarmé, parues dans La Revue franco-américaine : « (ce portrait) nous montre le poète assez voisin de nous encore, les traits vivement arrêtés, une moustache drue coupant le visage méditatif, et l’embrouillamini d’une vaste chevelure. Quelque chose d’inquiet et d’inquiétant, le visage soufré d’un orage intérieur, l’air foudroyé d’un Lucifer en habit moderne. »

2 ont commenté “1- Portraits de Mallarmé (1842-1898)

  • Vanelle a écrit le :

    Bonjour,

    Quelqu’un peut-il me dire à quelle date le peintre François Nardi fit le portrait de Stéphane Mallarmé.

    Merci d’avancez, Bertille Vanelle

    Répondre
    • a écrit le :

      Bonjour,
      Je ne connaissais pas ce portrait et à vrai dire, je ne connaissais pas non plus François Nardi. Il est possible que ce portrait ait été fait d’après une photographie car je n’ai trouvé aucune trace d’une relation entre Nardi et Mallarmé.
      Meilleures salutations.
      pmd

Laissez un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 
requis